Burundi : Le Président Nkurunziza perd son bras droit dans un attentat

466 0

Le Général Adolphe Nshimirimana, bras droit et ancien patron du Service National des Renseignements, a été assassiné ce dimanche 2 août 2015 dans la matinée. Il a été victime d’un attentat à la roquette sur la route nationale n°1 à Kamenge, au Nord de Bujumbura.

Les témoins sur place ont expliqué qu’un pick-up aux couleurs de l’armée burundaise aurait devancé le véhicule où se trouvait le Général Adolphe Nshimirimana.

Arrivé à une dizaine de mètres, un des hommes en tenue militaire qui se trouvaient dans le Pick-up, a sorti une lance-roquette et a visé le véhicule du Général avec deux coups de roquettes, puis arroser à l’arme automatique.  Les forces de l’ordre ont fait état de sept arrestations, sans autre précision.

Le véhicule du Général Adolphe Nshimirimana après l'assaut qui lui a coûté la vie.
Le véhicule du Général Adolphe Nshimirimana après l’assaut qui lui a coûté la vie.

Le Général Adolphe Nshimirimana aurait rendu l’âme sur le champ avec certains de ses gardes du corps, deux d’entre eux seraient grièvement blessés.

Willy Nyamitwe, le conseiller en communication de la présidence burundaise, a confirmé sur son compte twitter la mort du haut gradé. « J’ai perdu un frère, un compagnon de lutte, la triste réalité c’est que le général Adolphe Nshimirimana n’est plus de ce monde », a-t-il écrit.

Adolphe Nshimirimana était un fidèle parmi les fidèles du président burundais Pierre Nkurunziza et une figure incontournable de l’appareil sécuritaire.

Comme lui, il a fait ses armes au sein de la rébellion hutu du CNDD-FDD, devenu parti présidentiel : il en a même été le chef d’état-major.

Le général Nshimirimana était notamment perçu comme l’un des principaux maîtres d’œuvre de la répression des manifestations de ces derniers mois et aussi l’un des artisans de l’échec de la tentative de coup d’Etat avortée de mai dernier.

La situation reste tendue dans les quartiers du Nord de Bujumbura où l’on cherche encore les auteurs de cet attentat.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *