Salif’ C, styliste-modéliste : « La mode burkinabè traverse largement les frontières du pays»

1024 0

Salif COMPAORE est connu sous le pseudonyme de Salif’C Styliste Créateur de mode. Né dans une famille de créateur de mode, Salif’ C a contracté très tôt la fièvre de la mode de son père qui y a évolué dans les années 70-80. Depuis 2008, date de lancement de sa marque ‘’Salif’C’’, Salif COMPAORE est sollicité dans de multiples défilés à travers l’Afrique et l’Europe où il habille d’importantes personnalités. Burkina24 est allé à sa rencontre à Dakar au Sénégal où il a déposé sa valise et fait parler de lui de par son grand talent. Interview.

Burkina24 : Quelles sont les circonstances qui ont conduit à vous établir, ici, à Dakar, au Sénégal ?

Salif’C :  Au tout début j’étais venu à Dakar pour une formation de stylisme dans une école de mode, et après la formation j’ai constaté que mon travail était de plus en plus apprécié. Etant sollicité davantage, je me suis dit  que m’installer, ici, à Dakar pourrait m’apporter plus de visibilité dans le milieu de la mode africaine vu que c’est une grande ville de mode.

Burkina24 : Vous êtes bien connu dans la communauté burkinabè ici au Sénégal et un peu partout d’ailleurs du fait de votre talent. Quelle est la particularité de votre style ?

Salif’C :  Ma particularité réside dans le tradi-moderne. Pour ainsi dire, j’utilise beaucoup de matières et d’accessoires d’origine africaine.

Burkina24 : De par votre expérience, pensez-vous que la mode made in Burkina Faso a de l’avenir au-delà des frontières de votre pays ? En d’autres termes, quel est votre regard sur la mode burkinabè ?

Salif’C :  Je trouve que la mode burkinabè à de l’avenir d’autant plus qu’il est fréquent de voir nos ministres et autres hauts fonctionnaires du pays s’habiller en « Faso Dan Fani », qui est un tissu traditionnel de notre pays, le Burkina Faso.

Autrement, connaissant des créateurs burkinabè vivant en France, en Côte d’ivoire et moi-même au Sénégal, je peux dire que la mode burkinabè traverse largement les frontières du pays.

11800266_928132227246745_1999432740921205902_n 11751953_920612331332068_7681500658327966074_n 10380952_914056225321012_7219617335238423244_o11705278_927496617310306_1439730917597520945_n

Créations signées Salif’C

Burkina24 : Qu’en est-il de la mode africaine en général?

Salif’C : Pour ce qui est de la mode africaine, j’estime qu’elle connaît  un succès  plus large. Aujourd’hui, dans plusieurs pays européens,  on constate toujours une touche africaine dans les couleurs et dans les matières utilisées dans la mode européenne par exemple.

Burkina24 : Votre nom de créateur Salif’C, rappelle un certain et célèbre Pathé’O de renommée internationale et installé en Côte d’Ivoire. Quel a été l’impact de cet homme sur vous ? Cet homme a-t-il eu un certain impact sur votre carrière ?

Salif’C :  Avant de répondre, permettez-moi de saluer ce grand monsieur de la mode africaine qui est aujourd’hui un père pour moi. Sans oublier Alphadi qui m’a permis de le  rencontrer  le 27 novembre en 2007 au Niger dans les coulisses de la grande nuit du festival international de la mode Africaine, le FIMA.

 Je me rappelle avoir longuement discuté avec le célèbre créateur Pathe’O. Nous avons poursuivi nos échanges le lendemain à son hôtel. Après ce rendez-vous, je me souviens que j’en étais reparti très édifié et très fier de cette rencontre au cours de laquelle j’ai énormément bénéficié de ses conseils très avisés.

En 2012, nous nous sommes rencontrés, de nouveau, à un évènement de mode qui s’est deroulé à Koudougou et dont il était le parrain. Il avait énormément apprécié ma collection que j’avais nommée « Fil du Faso ». Je peux dire, en définitive, que ce grand monsieur a renforcé mes ambitions d’avancer, de m’améliorer,  en clair faire pareil ou même plus que lui.

Burkina24 : Votre mot de fin d’entretien…

Salif’C : Je dirais tout simplement un grand merci à toute l’équipe de Burkina24 avec une mention spéciale à son Directeur Général Monsieur Roland Zongo. Je donne rendez-vous à tous les amateurs de mode sur ma page facebook « salif’c » .

Interview réalisée par Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU-Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *