Rencontre gouvernement/syndicats : L’UAS durcit le ton

223 9

L’Union d’action syndicale (UAS) était face à la presse, ce jeudi 6 août 2015, à Ouagadougou. Les échanges ont porté essentiellement sur la rencontre avec le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, tenue le 4 août dernier. A l’issue de ladite rencontre, une mise au point finale est annoncée pour le 1er septembre 2015 entre les deux parties. La centrale syndicale dit mettre en garde le gouvernement contre un nouveau report de la rencontre et la suite à donner aux préoccupations posées.

Revenant sur la rencontre du 4 août 2015, l’union d’action syndicale (UAS)/ Burkina Faso a dit prendre bonne note des échanges avec le chef du gouvernement de la transition, Yacouba Isaac Zida.

Pour le président du mois des centrales syndicales, Yamba Georges Koanda, elle a été l’occasion pour les syndicats, de remettre sur la table les préoccupations des travailleurs restées en suspens depuis le 1er mai 2015 et qui par ailleurs, doivent constituer une des priorités du gouvernement actuel. «  Nous avons rappelé que pour nous, la transition n’a pas pour unique mission d’organiser les élections, elle doit traiter les préoccupations des populations en général et des travailleurs en particulier », a-t-il déclaré.

A ce sujet, les syndicats disent avoir obtenu l’assurance du Premier ministre quant à l’examen d’un certain nombre de questions dont la loi 013, portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents de la fonction publique.

La mise au point avec le Premier ministre a aussi concerné la rencontre manquée entre le syndicat et le gouvernement le 26 juin 2015. A ce propos, a indiqué Yamba Georges Koanda, le gouvernement a signifié que son report est lié «  à des problèmes de calendrier et à la crise que le pays a connue ». Par ailleurs, a-t-il précisé,  le chef du gouvernement a livré un nouveau calendrier de rencontre, allant du 10 août au 1er septembre 2015, date de la prochaine rencontre Gouvernement/Syndicats.

Pour l’UAS, cette rencontre, prévue à l’entrée des élections couplées, est très capitale dans la mesure où elle permettra au gouvernement à venir, d’intégrer les préoccupations des travailleurs dans les axes prioritaires d’intervention.

Aussi, les syndicats interpellent le gouvernement sur les conséquences d’un éventuel report de ladite rencontre et son degré d’engagement face aux préoccupations posées.

« Nous tenons à ce que cette rencontre ne soit pas une fois de plus reportée, car les travailleurs ont été assez patients », a indiqué le président du mois des centrales syndicales, Yamba Georges Koanda qui souligne également que « l’UAS fonde l’espoir que les réponses qu’elle attend du gouvernement et surtout la rencontre Gouvernement /Syndicats annoncée pour le 1er septembre permettront des avancées significatives sur les nombreuses attentes des travailleurs ».

Dans le cas contraire, a-t-il conclu, « que personne ne dise que les syndicats cherchent à empêcher ou à perturber la tenue des élections ».

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre