Finances : Voici un bol d’air pour la transition burkinabè

656 44

Dans le cadre de son soutien à la Transition, l’Union européenne a octroyé un financement de 78,7 milliards de F CFA au Burkina Faso.

Cet appui budgétaire vise à soutenir la Transition et aider à un retour à une vie constitutionnelle normale. Il permettra par ailleurs d’accompagner le processus de transition et de renforcer le dialogue avec le Gouvernement sur la politique nationale de développement, le cadre macroéconomique et les finances publiques.

Débloqué en deux tranches, avec un premier décaissement de plus de 39,4 milliards de FCFA et la dernière tranche, dans le deuxième trimestre de 2016, ce financement entre dans le cadre du « Programme d’Appui à la Transition au Burkina Faso » (PATBF) .

Le gouvernement de la Transition salue cette action, qui vient non seulement renforcer l’appui financier pour la consolidation de nos institutions mais aussi renforcer la  coopération entre l’Union Européenne et le Burkina Faso.

Communiqué SIG

NB : la titraille est de la rédaction



Article similaire

There are 44 comments

  1. A tout ceux qui se plaignent, je suis desol?, mais il ne s’agit pas d’un cadeau empoisonn?, mais d’un pret en bonne et due forme. Les occidentaux ne sont aucunement critiquable dans ce genre de transaction. Ils n’ont que faire de notre bien etre, ils sont juste a la recherche de profit, comme tout le monde. Et si vous voulez commencer a critiquer les gens parce qu’ils cherchent des profits, vous feriez mieux de commencer par fermer toutes les banques au pays parce que c’est le meme principe : preter pour recevoir une marge plus tard. Si vous voulez vous plaindre, faites le aupres des dirigeants qui ne sont pas assez integre et malin pour creer de la richesse avec tout l’argent emprunt?. Au lieu de jetter la pierre chaque fois sur les occidentaux, remettons nous en cause pour une fois. L’emprunt en soi n’est pas mauvais, tous les pays le font, il faut savoir juste l’utiliser de facon adequate.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *