Présidentielle 2015 : Ablassé Ouédraogo a déposé sa candidature

588 9

Ablassé Ouédraogo, candidat du parti “Le Faso Autrement” à la présidentielle prévue au Burkina pour le 11 octobre 2015, a déposé son dossier de candidature au Conseil constitutionnel ce 13 août 2015. 

« Après environ une heure et quart de vérification, j’ai le plaisir de vous présenter le récépissé par lequel le Greffier en Chef auprès du Conseil Constitutionnel vient d’accepter le dossier de candidature de Ablassé Ouédraogo pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 », a annoncé à la presse, le président du parti « Le Faso Autrement ».

Le président du parti "Le Faso Autrement", Ablassé Ouédraogo, après avoir déposé son dossier de candidature au Conseil constitutionnel, était face à la presse.
Le président du parti “Le Faso Autrement”, Ablassé Ouédraogo, après avoir déposé son dossier de candidature au Conseil constitutionnel, était face à la presse.

Pour la même occasion, Ablassé Ouédraogo a livré un message dans lequel il informe l’opinion publique, du dépôt de son dossier de candidature à l’élection présidentielle d’octobre prochain.

« Je suis heureux de vous confirmer que je viens de déposer officiellement ma candidature à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 », a-t-il dit.

Ce candidat a dit avoir déposé sa  candidature  pour trois raisons essentielles.

A l’écouter, il s’agit d’ « une étape cruciale de la transition qui confirme et redonne confiance aux institutions de la transition et à leur volonté de respecter tous les engagements pris les 30 et 31 octobre 2014 ».

Selon lui, cette élection présidentielle sera essentielle pour enraciner le processus démocratique au Burkina, « vu que pour la première fois, nous assistons à une élection véritablement ouverte dans laquelle tous les candidats ont leur chance ».

Le président de « Le Faso Autrement » a indiqué que cette élection sera aussi « une élection sanction » car elle s’inscrit dans l’esprit de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et intervient pour parachever la dynamique du changement et de l’alternance tant espérée par le peuple burkinabè.

Il a par ailleurs reconnu qu’ « il n’y a ni président sortant, ni administration sortante qui auraient un candidat favori ». Dans ce contexte, il pense que le projet de société du parti, qu’il porte, a toutes ses chances d’arriver en tête au soir de cette élection présidentielle.

Il s’est donc dit confiant que le peuple burkinabè saura faire le bon choix afin d’éviter le retour à la case départ, ce qui traduirait, pour lui, l’échec de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *