Gouvernement nigérien : Clash en plein conseil des ministres

423 2

Le dernier conseil des Ministres du gouvernement nigérien, tenu le mardi 11 août dernier a été marqué par ce qui convient d’être appelé un clash.

Selon les sources d’aNiamey, au centre du clash qui a provoqué la colère du président nigérien, son Ministre d’Etat, Ministre du Plan, de l’aménagement du territoire et du développement communautaire, Amadou Boubacar Cissé, à qui il est parfois reproché d’afficher une trop grande indépendance d’esprit par rapport à des décisions gouvernementales.

Notre source fait, ainsi référence au dossier relatif à la construction et la gestion de la ligne de chemin de fer devant relier Niamey à Cotonou et que les présidents Yayi Boni et Issoufou Mahamadou ont décidé de confier à l’homme d’affaires français Vincent Bolloré.

Lors de ce conseil des ministres, le sujet a été remis à l’ordre du jour à travers une communication du Premier ministre nigérien «relative au processus de la signature des contrats de concession de Benin rail infrastructures et de Benin rail exploitation en vue de la construction de 1069 km de rails entre Niamey en République du Niger et Cotonou en République du Benin. Ces négociations sont à un stade très avancé pour la signature prochaine des différents contrats», a indiqué le communiqué qui a sanctionné les travaux.

‘’Est-ce au cours de cette communication que le ministre Amadou Boubacar Cissé aurait formulé des observations et des réserves qui n’auraient pas été du goût du président Issoufou ?’’ S’est interrogé notre source.  Toujours est-il qu’il a durement sermonné son ministre d’Etat lors du conseil des ministres, ‘’allant jusqu’a lui reprocher de manquer de respect au Premier ministre et promettant de prendre des sanctions contre lui.‘’

Le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, de l’aménagement du territoire et du développement communautaire du Niger, Amadou Boubacar Cissé, potentiel adversaire du Président Issoufou à l’élection présidentielle fait partie de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), la coalition des partis le soutenant.

Avec de tels projets, il fausserait les calculs de l’actuel Chef de l’Etat nigérien qui espérait réunir du monde autour de lui pour passer haut les mains au premier tour aux prochaines présidentielles au Niger.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : aNiamey

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *