Union nationale des arbitres de football (UNAF) : Installation officielle du nouveau bureau

140 0

L’Union nationale des arbitres de football (UNAF) a organisé une passation de charge le jeudi 13 août 2015 à Ouagadougou. Yacouba Ouédraogo a passé le témoin à Ousmane Diallo.

Le nouveau bureau de l'UNALFA compte travailler pour éteindre les crises nées au sein de la structure
Le nouveau bureau de l’UNAF compte travailler pour éteindre les crises nées au sein de la structure

Nouveau départ pour l’Union nationale des arbitres de football (UNAF) du Burkina Faso. Le nouvel envol s’est manifesté à travers une cérémonie de passage de charge entre le bureau sortant dirigé Yacouba Ouédraogo et celui élu sous la commande de Ousmane Diallo. La passation de charge s’est tenue ce jeudi 13 août 2015 alors que le bureau élu a été installé depuis le mois de janvier 2015.

Le bureau sortant a expliqué ce retard par la situation socio-politique du pays marquée par la transition mais surtout par le retard mis dans l’obtention du récépissé pour le nouveau bureau. Les arbitres du Burkina espèrent donner un coup de fouet à cette structure minée par des  crises internes depuis l’élection en 1997 de Yacouba Ouédraogo. Ce dernier est revenu sur ces crises dues notamment à des problèmes de compréhension et de personnes. Ces crises ont plombé l’organisation de la structure des arbitres du football burkinabè.

Réconcilier les arbitres burkinabè

« Grâce à l’initiative de la base qui a réagi à un certain moment donné suggérant la tenue d’assisse. Nous nous sommes donc retrouvé et avons pensé qu’il était possible de donner un nouveau souffle au bureau », a confié Yacouba Ouédraogo. Il précise que cette assemblée générale qui s’est tenue en janvier 2015 Fada a permis d’accorder les violons. «Le sentiment qui nous anime est un goût d’inachevé », a lâché Yacouba Ouédraogo.

C’est pourquoi le chantier qui attend le président entrant et de donner nouveau un nouveau souffle à l’UNAF. « Le premier défi sera de rassembler l’ensemble de tous les arbitres au sein de l’UNAF de sorte que nous puissions avoir la confiance que nous avions. Cela passe par la dynamisation des activités et la présence sur le terrain, la création de l’atmosphère de famille », a expliqué Ousmane Diallo qui ajoute aussi que « le deuxième défi sera d’améliorer les conditions de travail des arbitres ».

Le nouveau bureau a quatre ans pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixés. Le bureau sortant a promis sa contribution à chaque fois qu’il sera sollicité.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre