Côte d’Ivoire: Depuis la prison, Blé Goudé créé son parti politique  

505 0

Le Congrès des jeunes patriotes (Cojep), mouvement de jeunesse créé en 2001 et dirigé par le dernier Ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, présentement détenu à La Haye pour crime contre l’humanité à la suite de la présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire, vient de se muer en un parti politique. Ce changement a été opéré le 15 Août dernier lors d’un Congrès “extraordinaire” dans la ville de Grand-Alépé, près d’Abidjan pour, selon ses responsables locaux,  “désormais prendre part à la vie politique du pays”.

Alphonse Soro, député du parti du président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue, frondeur de la majorité Bertin Konan Kouadio, candidat à la présidentielle, ont pris part à cette rencontre politique qui s’est achevée dans le calme.

“Le 12e congrès a décidé de la constitution d’un parti politique dénommé: Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) avec de nouvelles couleurs: bleu jaune et rose”, a indiqué un communiqué transmis à l’AFP.

Ce nouveau parti qui veut “militer pour la paix”, entend se démarquer des “extrémistes” des deux camps (pouvoir et opposition)”, a expliqué son porte-parole, Patrice Saraka. Le Cojep ne “sera candidat à aucun poste électif”, a-t-il assuré.

‘’J’appelle de toutes mes forces à des discussions inclusives entre le pouvoir et son opposition, gage d’une élection apaisée”, a indiqué Charles Blé Goudé dans un discours lu par son porte-parole et en présence d’environ 500 congressistes.

“Notre pays (…) en attente d’élections générales, tous, nous devons oeuvrer à réunir les conditions favorables à un scrutin transparent accepté de tous”, a-t-il poursuivi.
L’universitaire Hyacinthe Nogbou, a été désigné secrétaire exécutif du nouveau parti en l’absence de Charles Blé Goudé, ancien chef des “jeunes patriotes”, arrêté en janvier 2013 au Ghana et extradé vers la Côte d’Ivoire puis transféré en mars 2014 vers La Haye.

Le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, accusés de crimes contre l’humanité lors de la crise postélectorale de 2010-2011, s’ouvrira le 10 novembre prochain à La Haye devant la CPI.

La prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire aura lieu le 25 octobre 2015 et devra consacrer le retour définitif de la paix et la stabilité après la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait 3.000 morts.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Source : AFP



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *