Zone de sécurité à Kidal : le Mali dénonce la décision

454 0

Bamako a dénoncé l’établissement de la zone de sécurité à Kidal comme une décision unilatérale de la Minusma.

Selon la BBC, le gouvernement malien s’est dit ‘’surpris” de l’établissement par la MINUSMA d’une zone de sécurité de 20 km autour de Kidal. Les autorités maliennes ont aussi déploré le fait d’avoir appris la nouvelle par voie de presse.

Cette mesure de l’ONU a fait l’objet de longues réunions le mardi 18 Août dernier et été à l’ordre du jour du Conseil des ministres le lendemain mercredi 19 Août 2015.

La BBC rapporte que le gouvernement malien a estimé ne pas être ouvertement opposé à la décision, mais reste réservé.

Pour Bamako, la décision doit aller au-delà de Kidal pour s’appliquer à toutes les zones exposées aux risques sécuritaires.

”Tout traitement inéquitable produira des effets pervers nuisibles à la recherche de la paix et de la concorde” ont indiqué les autorités maliennes qui exhortent la MINUSMA à rester dans son rôle de protection des populations.

L’établissement de la zone de sécurité fait suite à plusieurs jours de combats entre les rebelles de la CMA et une milice pro gouvernement qui a fini par chasser les premiers de la localité d’Anefis sur la route de Kidal, fief de la rébellion touareg MNLA.

Le groupe d’autodéfense qui a pris Anefis dénonce ce qu’il qualifie de protection accordée par la MINUSMA aux éléments de CMA, qui opère également à Kidal.

 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *