Vol à main armée, vente de drogue: «Yorobo», «50Cent» et «Rolbi» aux arrêts

Des récidivistes et un vendeur de drogue sont tombés dans les mailles de la police. La présentation de ces individus ainsi qu’une partie de leur butin a été faite aux hommes de médias ce vendredi 21 août 2015. Cela s’est déroulé dans les locaux du Service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Ouagadougou en présence des premiers responsables du service.

Trois cas de délinquance ont été à l’origine de l’organisation d’une conférence de presse animée par le Commissaire de police Bonswindé Sankara, chef du SRPJ de Ouagadougou sis au quartier Wemtinga de la capitale.

Il s’agit en l’occurrence de deux gangs et d’un dealer de drogue. Mais les affaires en question semblent toutes liées l’une à l’autre. Tout est parti d’une saisie à la suite d’un vol à main armée dans une boutique située aux alentours du SRPJ. Les investigations ont ainsi mené à l’arrestation des sieurs Nana Maurice dit 50Cent et Tapsoba Roland alias Rolbi.

A noter que ces deux individus ont écopé respectivement de 3 ans de prison ferme (en octobre 2011) pour vente illicite de cocaïne et de 5 ans ferme (octobre 2010) pour complicité de vol à main armée.

Le troisième membre de ce gang toujours en cavale n’est autre que le chef du deuxième gang composé de Ouédraogo Issaka dit mutin et de Sawadogo Eric (élève non inscrit pour l’année 2014-2015) alias Congo Eric, tous deux mis aux arrêts. C’est ce dernier qui sillonnait les secteurs dans sa tenue scolaire kaki et repérait les cibles, a indiqué le commissaire.

Ils ont toutefois reconnu avoir perpétré neuf (09) cas de vol avec effraction au cours des deux derniers mois à l’aide de cisailles, d’arrache-clou et de pieds de biche. Au total 5 motos des marques Yamaha, Suzuki, TVS ; un fusil de chasse calibre 12 canon scié ; des téléphones portables et bon nombre d’objets ont été saisis.

« Nous n’avons pas retrouvé tout le matériel. Nous avons cherché à retrouver les receleurs. Mais comme ce sont des gens avisés, dès qu’on prend les auteurs, ils ferment leurs boutique et ils disparaissent », fait savoir le Commissaire Sankara Bonswindé. Qu’à cela ne tienne, il promet de ne pas arrêter sa traque  avant de les prendre et récupérer le matériel qu’ils auront encore à leur possession.

Dealer de drogue

Le dealer de drogue Nana Laurent Noaga dit Yorobo, lui mène la vente de cocaïne depuis 2010. La marchandise lui serait livrée par un ressortissant d’un pays voisin. Il se dénommerait Masta. Le reconditionnement, Yorobo l’exerçait dans une villa au quartier Ouaga2000. Là dans son laboratoire ont été saisis un (1) kilogramme et quatre cent (400) grammes de cocaïne. Sa valeur est estimée à plus de 35.000.000 francs CFA. Des appareils de pesage de drogue, un lot de papier pour le reconditionnement, des masques à gaz et divers objets y ont été également saisis.

Le Commissaire Sankara, se réjouit au regard de la quantité et de la dangerosité de la drogue saisie. « Quand on connait les effets de la drogue, il y a vraiment des raisons de nous réjouir, parce qu’on a sauvé beaucoup de personnes de ce fléau », a-t-il déclaré.

La police dit tenir à remercier surtout les populations pour leur « franche collaboration » et les exhortent de ce fait à la renforcer davantage en n’hésitant pas à joindre les numéros verts que  sont le 17, 1010 et 16.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page