Oursi : L’attaque d’un poste de gendarmerie fait un mort et une blessée

1159 3

Un poste de gendarmerie à Oursi dans l’Oudalan a fait l’objet d’une attaque d’individus non encore identifiés (voir plus bas le communiqué du gouvernement) dans la nuit du 23 au 24 août 2015. L’attaque a fait deux blessés : le gendarme de garde et la fille du commandant de brigade qui se trouvait dans le résidence de ce dernier. Mais aux dernières nouvelles, le gendarme, le MDL Ba Souleymane Ilboudo, a succombé à ses blessures dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 août 2015, selon des sources proches de la famille de la victime, confirmé plus tard par le ministère de la sécurité.  S’agit-il d’un règlement de compte ou d’une action terroriste, on se  perd pour le moment en conjectures.

[Article mis à jour le 25 août 2015 à 10h52]

Dans sa parution du 25 août 2015, le quotidien d’Etat Sidwaya a recueilli les propos d’un témoin oculaire. Ce dernier, selon nos confrères, a en effet déclaré, alors  qu’il passait saluer les gendarmes au poste, avoir vu au moins trois hommes armés,  de race noire habillés en boubou et enturbannés qui l’ont menacé en lui demandant: «d’où viens-tu ? Que cherches-tu ? Couche-toi ! (…)”.

Le témoin déclarant être venu voir les gendarmes, les assaillants lui auraient dit ceci : “Il n’y a plus de gendarme ici, on les a tous tués, en indexant le pandore couché sur le ventre dans une mare de sang. C’est nous Boko Haram  (…) Assieds-toi, si tu cours, on te tue, si tu restes on ne te fait rien».

Où étaient les autres gendarmes pendant tous ces faits ? Ils menaient une opération de ratissage contre la présence de coupeurs de route dans la région de Déo et que leur avait signalée un commerçant arabe, selon Sidwaya. A leur retour, les assaillants avaient pris la fuite. Les deux blessés ont été évacués à Ouagadougou où le gendarme, le MDL Ba Souleymane Ilboudo,  a finalement succombé à ses blessures, selon un communiqué du ministre délégué à la sécurité Sidi Paré.

Selon le ministre, le gouvernement “réaffirme sa ferme détermination à rechercher et à traduire les auteurs de cette attaque devant la justice”. Une opération de ratissage pour retrouver les mystérieux attaquants. “En tout état de cause, depuis l’alerte donnée dès les premiers instants après l’attaque, les forces de défense et de sécurité poursuivent leurs investigations sur le terrain en vue de retrouver les assaillants et d’assurer la sécurité des personnes et des biens“,  ajoute le ministre.


Le communiqué du gouvernement du 25 août 2015

Le Gouvernement a le regret de porter à la connaissance de la population, le décès dans la nuit du 24 août 2015 aux environs de 22 heures, du MDL ILBOUDO Ba Souleymane, grièvement blessé lors de l’attaque de la brigade de gendarmerie de Oursi.

Le Gouvernement présente ses condoléances les plus émues à la famille du disparu et réaffirme sa ferme détermination à rechercher et à traduire les auteurs de cette attaque devant la justice.

Le Gouvernement lance par ailleurs un appel aux populations pour qu’elles collaborent avec les forces de défense et de sécurité déployées sur le terrain afin de contribuer à l’aboutissement de l’enquête en cours.

En tout état de cause, depuis l’alerte donnée dès les premiers instants après l’attaque, les forces de défense et de sécurité poursuivent leurs investigations sur le terrain en vue de retrouver les assaillants et d’assurer la sécurité des personnes et des biens.

Ouagadougou, le 25 août 2015

Le Ministre délégué chargé de la sécurité,

Sidi PARE

Chevalier de l’Ordre National


 Le communiqué du gouvernement du 24 août 2015

Dans la nuit du 23 août 2015, aux environs de 19 heures, la Brigade territoriale de gendarmerie de Oursi, province de l’Oudalan, a fait l’objet d’une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés. Dans cette attaque qui a visé une brigade contiguë à ladite unité, les assaillants ont blessé grièvement un  gendarme qui était de service et la fille du commandant de brigade.

Suite à cette attaque, l’alerte a été aussitôt donnée et des dispositions ont été immédiatement prises pour l’évacuation des blessés à Ouagadougou afin de leur assurer une meilleure prise en charge.

Le Gouvernement de la Transition condamne fermement cette attaque et souhaite un prompt rétablissement aux deux blessés. Des recherches sont présentement entreprises par les forces de défense et de sécurité en vue de retrouver les auteurs pour qu’ils répondent de leurs actes.

Tout en appelant l’ensemble de la population au calme, le Gouvernement rassure par ailleurs que toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Ouagadougou, le 24 août 2015

                                                         Pour  Le Ministre délégué à la sécurité,

                                                     P/O le Directeur de Cabinet

Roger OUEDRAOGO

                                                          Commissaire Principal de Police



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *