Des agents du ministère de la communication mécontents

516 0

Des agents du ministère de la communication affirment que leur dossier de revalorisation   tarde à trouver réponse. Ceux-ci voyaient en l’avènement de la transition politique une occasion en or pour donner un coup de pouce à leur requête. Mais l’espoir s’amenuise. Décidés à se faire entendre, ils annoncent à travers cette tribune, un sit in devant le ministère de tutelle pour donner de la voix afin d’obtenir gain de cause.

Une centaine d’agents du Ministère de la Communication entendent faire un sitin les jours à venir dans les locaux de leur ministère de tutelle pour protester contre le blocage de leurs dossiers administratifs.

Après un marathon qui a démarré depuis 1995, suite à la réforme de la fonction publique consécutive au programme d’ajustement structurel, ceux-là même qui étaient classés, abusivement, agents de maîtrise de l’information et dont la carrière était logée dans un immobilisme déconcertant, ont récemment nourri l’espoir de voir leur combat aboutir avec l’avènement de la transition politique.

Leurs dossiers, après avoir emprunté plusieurs labyrinthes, se trouve actuellement aux portes du Conseil des Ministres pour une validation. Mais hélas ! A leur grand étonnement, ni le Ministre de tutelle ni aucune autre instance ne semble s’en préoccuper.

Tous les espoirs fondés sur l’équipe de la Transition sont subitement déçus. Et comme plus rien ne sera comme avant, ils entendent donner de la voix pour amener les autorités à prendre leurs responsabilités. Ils en appellent à la responsabilité du Premier Ministre et du Ministre de la Communication, Chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, porte-parole du Gouvernement, pour qu’une solution rapide soit enfin trouvée à leur problème.

Il n’y a pas de raisons que dans la même Fonction Publique des ministères qui connaissent les mêmes problèmes (le Ministère de la Santé par exemple) aient vidé le contentieux depuis juin 2015 alors que le Ministère de la Communication est à se poser des questions.

Rendez-vous donc les jours à venir au siège du Ministère de la Communication pour un sitin. Si rien n’est fait pour un traitement diligent de leurs dossiers, le collectif se donne les moyens de poursuivre indéfiniment son mouvement, jusqu’à la satisfaction totale de sa doléance.

Le collectif des agents de Maîtrise de l’Information



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *