Crise à SN SOSUCO : Nouvelle grève spontanée des agents

277 0

La société sucrière de la Comoé (SN SOSUCO) connaît une crise depuis un certain temps. Dans la matinée de ce lundi 31 août 2015 à Bérégadougou (Cascades), les agents de la société ont barré spontanément la voirie nationale menant à Bobo Dioulasso de 8h à midi.

Les commerçants, les compagnies de transport et travailleurs ont été déprogrammés pendant environ quatre de temps. Le constat est que parmi les passagers, il y avait des malades et d’autres se rendaient à Bobo Dioulasso pour des urgences professionnelles. Chose qui n’est pas sans conséquences.

L’on pouvait lire sur certaines pancartes entres autres : « SN SOSUCO sauvons notre unité sucrière », « tant que les autorités ne viennent pas sur place nous écouter, alors tout le monde dors ici ». Des klaxons étaient également entendus de part et d’autre. Notons que cette grève est l’origine de la mévente du sucre.

20150831_091325

« Le Burkina a besoin de 100.000 tonnes l’année, mais nous ne produisons que 33.000. Mais si jusque-là on n’a pas fait sortir cela veut dire que la moitié est dans nos magasins ça n’a pas pu contenir nos magasins et nous avons loué des magasins  tout cela constitue des frais pourtant nous sommes proches de la campagne », affirme Ouattara Abdou Dramane, Chef de la régulation électricité de la SN SOSUCO.

Suite à l’arrivée du Haut-commissaire, Clarisse Bayala, et d’une importante délégation sur les lieux, la voie a été dégagée. Clarisse Bayala a rassuré que ce soir, il est prévu une rencontre sur table ronde entre les différents acteurs afin de trouver une solution de sortie de crise.

Pour rappel, la SOSUCO produisait auparavant environ 38.500 tonnes. Certains pensent même qu’il est important de rappeler les experts en retraite pour des conseils et une meilleure collaboration afin de redresser cette situation.

Charles BAKO

Correspondant Burkina24 (Région des Cascades)

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre