Piratage informatique : Des millions d’adultérins démasqués par des hackers

276 0

Le site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, présent dans 46 pays, a été victime en juillet 2015 d’un piratage informatique à grande échelle. Ainsi, près de 40 millions d’internautes ‘’infidèles’’ à travers le monde se trouvent désormais à la merci de The Impact Team, entendez par là, les hackers qui ont commencé le mardi 25 Août dernier à mettre en ligne les données en leur possession.

Ce site de rencontres peu orthodoxes a pour slogan « La Vie est courte, Trompez votre conjoint ».

Le mythe de la confidentialité des données sur Internet vient encore d’en prendre un sérieux coup. Le piratage informatique à grande échelle de données confidentielles n’est certes pas nouveau, mais l’affaire fait en ce moment le tour de la Toile car elle sent le soufre : les données de 37 millions d’utilisateurs d’un site de rencontre extraconjugales dénommé Ashley Madison créé en 2001 et dénommé Ashley Madison ont été volées en juillet par des pirates informatiques.

Si les Etats-Unis sont les principaux touchés, ils ne sont pas les seuls, puisqu’Ashley Madison est présent dans 46 pays, dont la France où il compterait quelque 600 000 adeptes parmi lesquels 260 000 se servent d’un nom de domaine se terminant par .fr.

Plus embarrassant encore pour les utilisateurs français démasqués  et c’est le cas dans les autres pays, nombre d’entre eux se sont enregistrés avec leur adresse de courriel professionnelle.

On trouverait ainsi de nombreux candidats à des relations extraconjugales avec des adresses qui se terminent par des noms de domaines officiels de ministères, de municipalités, d’universités, d’organismes publics ou encore d’entreprises privées, des informations qui, si elles sont prouvées, pourraient s’avérer particulièrement embarrassantes pour les personnes concernées vis-à-vis de leurs conjoints mais aussi de leur administration ou de leur employeur, explique RFI.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre