6e édition du FILEP : la contribution des médias au cœur des débats

627 0

Le festival international de la liberté d’expression  et de la presse (FILEP) 2015 est prévu pour se tenir du 16 au 19 septembre à Ouagadougou. Cette 6e édition se déroulera sous le thème « Médias et changements politiques en Afrique : quelles contributions ? ». Le comité d’organisation a tenu un point de presse, le samedi 5 septembre pour l’annoncer et informer l’opinion publique sur les activités y afférentes.

« Médias et changements politiques en Afrique : quelles contributions ? »,  un thème qui, pour les organisateurs sied avec le contexte de changement politique en Afrique.

 Il s’agit pour eux, de partir de la somme des expériences de changements politiques intervenus sur le continent au cours des 5 dernières années pour mener des réflexions sur le rôle et la place des médias dans la construction, la conquête des changements politiques et institutionnels en Afrique.

Partant du constat que la contribution des medias dans les changements en Afrique n’est pas mise en exergue et posée comme une question de réflexion, Boureima Ouédraogo, vice-président du comité d’organisation estime que «il faut à partir de maintenant commencer à rétablir les médias dans leur position stratégique en matière de gouvernance et de construction de l’Etat.»

Il continue en disant « au Burkina, ce qui s’est passé…nous n’avons pas été pour rien, en Tunisie, s’il n’y avait pas les réseaux sociaux et certains journalistes, je ne pense pas que la révolution allait aboutir. Nous sommes des acteurs à part entière dans la construction de nos cités ».

Et pour ce faire, des acteurs du changement en Afrique depuis 2011 la révolution tunisienne en passant par le Sénégal, l’Egypte, le Burkina Faso, le Congo et le Burundi, invités au festival témoigneront de leurs expériences.

Au programme,  un colloque qui débutera avec une conférence inaugurale sur la problématique des changements politiques, 6e édition du FILEP : la contribution des médias au cœur des débats en Afrique.  5 panels consacrés aux expériences des médias et réseaux sociaux dans le printemps arabe, à la résistance des médias face à la pression politique, les droits humains, les changements politiques et bien d’autres aspects.

Tous ces actes aboutiront à un ouvrage appelé « la publication sur les actes du colloque du FILEP 2015 » en vue de laisser des traces de la contribution des médias aux changements.

Bien que n’étant pas le centre d’intérêt, des sujets d’actualités au Burkina tels la dépénalisation de la presse et la contribution des médias à la transparence du processus électoral seront abordés.

Entre autres activités prévues, la remise du prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation, une exposition photos et caricatures de presse traitant du thème de la présente édition, des émissions radio avec des invités de marques, une projection- débat autour du film  « Une révolution africaine, les dix jours qui ont fait chuter Blaise Compaoré » et un concert de clôture.

150 journalistes, universitaires, hommes de médias d’Afrique et d’ailleurs sont attendus.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *