Annulation et reprise des concours directs : Des candidats manifestent devant le ministère de la Fonction publique

75 8

Le comité des jeunes pour la reprise des concours a tenu un sitin au siège du Ministère de la fonction publique pour demander l’annulation et la reprise des concours concernés par la fraude, le mardi 08 septembre 2015.

Dans la matinée du mardi 08 septembre 2015, l’ambiance était particulière devant le bâtiment du Ministère de la fonction publique. Des jeunes, à l’appel du comité de jeunes pour la reprise des concours, ont pris d’assaut les lieux, pour exprimer leur mécontentement par rapport au refus du gouvernement d’annuler et de reprendre les concours concernés par la fraude.

Sur les banderoles conçues pour la circonstance, l’on pouvait lire les messages tels que « pour l’égalité de chance d’accès aux emplois de la fonction publique, en avant. Non à la fraude aux examens et concours».

Pour le représentant du comité des jeunes Herman Koncobo, « nous sommes ici ce matin dans le cadre d’un sitin pour exiger du ministère l’annulation et la reprise des concours concernés par la fraude et le démantèlement du réseau des fraudeurs afin de les punir à la hauteur de leur forfait ».

A la fin du sitin, les jeunes ont remis leur plateforme revendicative où sont inscrits cinq points.

En plus de l’annulation et la reprise des concours concernés par la fraude, les manifestants réclament le démantèlement du réseau de fraudeurs et leur punition, la poursuite judiciaire du cabinet qui s’occupe de l’organisation du concours et son interdiction formelle à postuler pour les marchés publics, la réforme du mode dévaluation des concours directs de la fonction publique et l’élargissement du nombre de places des concours de la fonction publique.

Pour Herman Koncobo, d’autres moyens de lutte sont à envisager s’il n’y a pas de réponse favorable. Le comité des jeunes dit être accompagné dans cette lutte par des organisations de la société civile comme le Réseau National de lutte Anti-Corruption, la Coalition contre la vie chère et le Balai citoyen, entre autres.

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *