Loi sur la location : Voici où en est le ministère de l’habitat

374 28

Le ministère de l’habitat se dit déterminé à doter le Burkina d’un texte législatif régissant le bail locatif avant la fin de la transition. Une rencontre a eu lieu ce 8 septembre 2015 à Ouagadougou pour faire le point sur l’avancement de l’élaboration de ce cadre juridique.

Le ministre de l’habitat et de l’urbanisme René Bagoro n’est pas allé par quatre chemins avant de traduire la nécessité d’établir des textes pour régir les relations qui lient les bailleurs et les locataires d’habitations. « Nous restons attachés à notre engagement de livrer le texte avant la fin de notre mandat », a annoncé le ministre.

« Nous voulons maintenir les prix des loyers dans une portion assez supportable par la majorité des Burkinabè », selon le ministre René Bagoro
« Nous voulons maintenir les prix des loyers dans une portion assez supportable par la majorité des Burkinabè », selon le ministre René Bagoro

Concernant les prix, le ministre Bagoro s’est voulu rassurant. « Nous voulons maintenir les prix des loyers dans une portion assez supportable par la majorité des Burkinabè », a-t-il laissé entendre.

Interrogé sur la question du temps, le ministre s’est dit être réaliste. « J’ai toujours dit que je veux être celui qui commence, mais pas forcément celui qui termine. Ce n’est pas une course de vitesse », a-t-il déclaré.

Il espère néanmoins que le texte sera déposé auprès du Conseil national de la transition (CNT).

Pour y parvenir, trois cabinets ont été choisis pour mener à bien le travail préalable. Il s’agit des cabinets  Afrique Compétences, WB Consulting et Legal Adviser.

Leur représentant, Achraf Belmahjoub au cours de la présentation de l’état d’avancement de la procédure, a dit saisir l’importance accordée par les autorités à cet avant-projet de loi sur la règlementation en la matière.

« Cette réforme est fortement attendue », a-t-il reconnu. Une enquête est prévue pour cela et débutera demain 9 septembre.

Elle vise à sonder toutes les catégories socio-professionnelles. « Cette enquête est primordiale. Elle permettra de toucher de près la difficulté opérationnelle et de voir le vécu sur le terrain aussi bien auprès des bailleurs que des locataires ».

Sept villes à savoir Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Dédougou, Koudougou, Fada, Ouahigouya et Dori (choisie parmi les villes minières) seront concernées par la présente enquête.

Achraf Belmahjoub du cabinet WB Counsulting, "L’objectif final est de concilier les intérêts entre le bailleur, le locateur et les intérêts de l’Etat..."
Achraf Belmahjoub du cabinet WB Counsulting :  “L’objectif final est de concilier les intérêts entre le bailleur, le locateur et les intérêts de l’Etat…”

Pour le ministre René Bagoro, les résultats de l’enquête  permettront d’établir des critères qui feront que les bailleurs ne puissent pas augmenter les prix sans raisons valables. Même son de cloche chez le représentant des cabinets commis pour la tâche.

«  L’objectif final est de concilier les intérêts entre le bailleur, le locataire et les intérêts de l’Etat pour le développement de son secteur locatif qui est aujourd’hui considéré comme étant un maillon très fort et une solution alternative pour la consécration du logement décent pour tout Burkinabè », a dit Achraf Belmahjoub de WB Consulting.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Il y a 28 commentaires

  1. C’est bien mais c? pas arriv? car il faut fixer les prix des parcelles et du mat?riaux de contruction aussi!vous vous imaginez qu’il faut au minimum 15ans ? un fonctionnaire moyen pour construire avec un minimum de 3 prets.Vraiment on souffre!on souffre d

  2. Si vous ne faite rien sur le co?t du mat?riel de construction vous ne pouvez pas m’imposer un Tarif pour louer ma maison car c’est moi qui l’ai construit avec mon argent. Partant de l? celui qui n’a pas d’argent prendra une maison en fonction de sa poche. La preuve ?a ne suffit meme pas
    Aider les gens a construire leur propre maison en diminuant le prix du Ciment et du fer

  3. L’etat doit arriver a fair la concurenc aux proprietair de maison en location en construisan plus d logema sociaux! Vous imaginez q tou ces celibaterium et mini villa n paye pas d’impot?… ya tro d maison en location a ouaga letat doi en profit? aulieu d’all? emerd? pr prendr largen dimpo a ces povr fam vendeuz de frui!

  4. Bonne initiative mais pour ?tre coh?rent il revoir le co?t du mat?riel de construction pour encourager les investisseurs ? investir dans l’immobilier afin de satisfaire la demande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre