Election 2015 : Le MBDC sensibilise des jeunes

533 0

Le Mouvement Burkinabè pour le Développement et le Civisme (MBDC) a organisé une conférence dans la matinée du ce jeudi 10 septembre 2015 à l’intention des jeunes de la région du Centre à Ouagadougou. Cette conférence a eu pour thème « enjeux actuels : transition, alternance et prise en compte des préoccupations des jeunes ». 

Dans le cadre de ses activités de campagne d’enrôlement citoyen et de formation au vote pour des élections apaisées en 2015, le Mouvement Burkinabè pour le Développement et le Civisme en partenariat avec la fondation américaine NED a organisé à l’intention des jeunes de la région du centre, une conférence sur les enjeux actuels de la transition, alternance, et prise en compte des préoccupations des jeunes.

D’entrée de jeu, le conférencier Dr Abdoul Karim Saidou a montré que depuis les années de la décolonisation en passant par l’indépendance, le soulèvement populaire de 1966, la révolution de 1983 jusqu’à l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, la jeunesse burkinabè a toujours été la force d’avant-garde des changements sociaux.

Mais il se trouve que cette dernière ne bénéfice pas des retombées de ces changements d’où la nécessité d’actions pour une prise de conscience et plus d’engagement de la jeunesse Burkinabè.

Pour Abdoul Karim Saidou, à travers cette conférence, « nous visons la prise des consciences des jeunes sur leur rôle combien important dans les changements et surtout pour leur participation ax vote pour le renforcement de la démocratie ».

Abordant dans le même sens que le conférencier, Fousseni Ouédraogo président du MBDC pense que la jeunesse a un poids important au Burkina Faso et doit s’intéresser aux questions politiques pour pouvoir influencer les décisions. Pour lui, « les jeunes doivent participer de manière active à la vie de la nation, notamment au choix de nos dirigeants qu’est le vote et surtout le scrutin prochain qui sera une première au Burkina Faso».

Cette conférence marque la fin d’une série de conférences qui a couvert les treize régions du Burkina Faso. En marge de la conférence, il y a eu une remise d’attestations aux lauréats (Malika la Slameuse et Berenger Ouédraogo) d’un concours de Slam organisé pour la dite campagne d’enrôlement citoyen et de formation au vote pour des élections apaisées en 2015. Ces lauréats ont donné une prestation pour présenter leurs œuvres au public.

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE (Stagiaire)                                                                     

Burkina24        



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *