Couverture médiatique des élections : Nathalie Somé souhaite que « Plus rien ne soit comme avant »

575 0

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé ce vendredi 11 septembre 2015 à Ouagadougou, la cérémonie de tirage au sort de l’ordre de passage dans les médias publics, des candidats et partis politiques en lice pour les élections couplées du 11 octobre prochain. Cette cérémonie était placée sous le haut patronage du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida.

La cérémonie de tirage au sort de l’ordre de passage dans les médias publics, des candidats et partis politiques en lice pour les élections présidentielle et législatives de 2015 consacre la mise en œuvre par le CSC du principe cardinal de « l’égal accès des candidats aux médias publics ».

La présidente du CSC, Nathalie Somé, a présenté l’option « particulière » choisie pour la couverture médiatique des élections couplées de 2015 par les médias publics.

Au niveau de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB)/Télé, il y a cinq émissions (« Message de campagne », « Au cœur de la présidentielle », « Au cœur des législatives », « Un candidat, un programme » et « Le face-à-face » en cas de second tour). Dans le quotidien d’Etat (Sidwaya), il y aura des « Pages spéciales » et les interviews de candidats à la présidentielle. Toutes ces émissions sont parrainées par le CSC.

Il y a par ailleurs un ajustement du nombre de reportages imposés aux médias audiovisuels publics sur les activités des partis politiques au titre des législatives, en considération de leur représentativité territoriale.

Le présidium lors du tirage au sort l'ordre de passage des candidats dans les médias publics organisé par le Conseil supérieur de la communication.
Le présidium lors du tirage au sort l’ordre de passage des candidats dans les médias publics organisé par le Conseil supérieur de la communication.

Les candidats invités à transmettre à temps le programme de leurs activités…

Le tirage au sort de l’ordre de passage des candidats en lice pour les élections couplées a été effectué, ce 11 septembre, en une vingtaine de minutes grâce à un logiciel comprenant trois principales composantes (Interfaces, Applications et Base de données). Ce logiciel, dont la « fiabilité » et la « pratique » ont été approuvées par un Huissier de justice, Me Honorine Zongo, permet d’économiser en temps (environ 16 heures).

« Les partis politiques ou candidats ne respectent pas toujours les consignes du CSC à savoir transmettre à temps, le programme de leurs activités aux médias pour une meilleure prise en charge. Compte tenu des enjeux de ces élections, je souhaite que plus rien ne soit comme avant », a indiqué la présidente du CSC, Nathalie Somé.

Le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, a au nom du Président du Faso, Michel Kafando, félicité le CSC pour le « travail déjà appréciable » en vue de l’organisation de la couverture médiatique des élections.

Il a aussi salué la démarche de l’institution consistant « à ouvrir des plages spécifiques et juxtaposées, permettant ainsi aux candidats et partis politiques de s’exprimer sur les deux scrutins ».

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *