Burkina : Lancement officiel des travaux de mise en place du G-cloud, ce 17 septembre

230 0

Lors du traditionnel « Face à la presse », ce lundi 14 septembre 2015 à Ouagadougou, le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Nébila Amadou Yaro, a annoncé le lancement des travaux du « G-cloud », une infrastructure technologique au profit de l’administration, des entreprises et des citoyens au Burkina. Son département, à travers l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC) procédera le 17 septembre prochain au lancement officiel des travaux de mise en place de cette infrastructure.

Placé sous le haut patronage du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, le lancement des travaux du G-cloud, le 17 septembre 2015, marque ainsi la volonté du Gouvernement de Transition de saisir les énormes opportunités qu’offrent les TIC pour impulser le développement et améliorer les conditions de vie des populations.

Le « cloud », cette innovation technologique constitue en effet une source de réduction des dépenses, de gain en rapidité et en flexibilité, donc en efficacité.

Dans le contexte économique actuel où les entreprises cherchent à rentabiliser au maximum les investissements et à limiter les coûts d’exploitation, le G-Cloud se présente comme étant une solution « indiscutable ».

Selon le ministre des TIC, Nébila Amadou Yaro, d’un coût global de 36 milliards FCFA, le financement de ce projet innovateur est assuré par le gouvernement burkinabè avec l’appui du Royaume de Danemark à travers DANIDA et Nordia Bank. Les travaux de réalisation d’une durée de 27 mois seront exécutés par la société ALCATEL-LUCENT sous le pilotage de l’ANPTIC.

L’infrastructure G-Cloud comprendra 8 nœuds distribués sur 6 localités du pays, interconnectés par 741 km de fibre optique. Ces nœuds contiendront les serveurs, les routeurs et les espaces de stockages mis à disposition à la demande, avec en outre des fonctions telles que la confiance électronique (forte authentification des utilisateurs, signature électronique, certification de documents, stockage sécurisé, etc.), et la communication mobile.

Rappelons par ailleurs que pour la transparence des élections couplées du 11 octobre 2015, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a lancé « burkinavote.com ». Ainsi, une formation au profit des assistants de secrétaires de veille sur le déroulement des scrutins a été également lancée le 10 septembre dernier.

Cette formation commanditée par la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) et assurée par le CGD permettra aux équipes de veille de faire une observation numérique des élections à venir.

Ces équipes pourront centraliser instantanément les informations sur le déroulement des scrutins et les tendances des résultats. Avec cette technologie, des informations pourront être partagées en temps réel sur les risques de violences ou de fraudes électorales.

Noufou KINDO

Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre