L’avenir du football féminin au Burkina appartient au Lionnes du Houet

649 0

Les Lions du Houet ont remporté la 4ème édition du tournoi de l’avenir du football féminin (TAFF) organisé par l’ancienne joueuse des Étalons dames Habibou Sana. Cette compétition s’est déroulée malgré des difficultés.

Les lionnes du Houet ont montré qu'un match de football se joue jusqu'au coup de sifflé finale
Les lionnes du Houet ont montré qu’un match de football se joue jusqu’au coup de sifflet final

Habibou Sana est engagée à assurer un bel avenir au football féminin au Burkina Faso. C’est pourquoi depuis 2011, elle organise chaque année, le Tournoi international de l’avenir du Football féminin (TAFF). La finale de l’édition 2015 a vu la victoire des Lionnes du Houet face aux Reines de Ouahigouya lors de la séance des tirs au but (5-4). Les deux équipes se sont tenues au temps réglementaire sur la marque de un but partout.

Les filles ont montré de l'engagement dans le jeu
Les filles ont montré de l’engagement dans le jeu

Malgré une domination de l’équipe des Lionnes venues de Bobo Dioulasso, les Reines ouvrent le score par l’entremise de Amousso à la 37ème minute soit 7 minutes après la reprise. Le match s’est disputé en un temps de 2×30 minutes. Cependant la deuxième période n’a duré que 20 minutes le stade municipal étant envahi par les pèlerins en partance pour l’Arabie Saoudite.

Ce désagrément conduit le comité d’organisation à réduire la deuxième période à 20 minutes. C’est pourtant dans les arrêts de jeu que l’équipe des Lionnes égalise par l’entremise de Nadège Nezien pour arracher les tirs au but (5-4) et s’imposer dans ce tournoi.

« Les enfants se sont battus pour arracher la victoire. Dans le sport aussi, il faut avoir la chance. La chance était de notre côté », a confié l’entraîneur des Lionnes Ousseni Ouattara. Si son équipe a eu des sueurs fraudes, il reconnait qu’elle a dominé la rencontre sans être réaliste : « on a dominé, mais dominer n’est pas gagner. J’avais prévenu mes enfants parce que l’équipe de Ouahigouya a une attaquante de qualité. A la moindre erreur, elle marque ».

Le Tournoi de l'avenir du football féminin est une occasion de la donner de la compétitions aux filles
Le Tournoi de l’avenir du football féminin est une occasion de donner de la compétition aux filles

Les Reines de Ouahigouya ont manqué de concentration en fin de rencontre. Mais l’entraîneur Michel Tiendrébéogo n’est pas pour autant déçu : « j’ai gagné trois matchs. Je ne suis pas découragé. Maintenant, il faut se préparer pour l’année prochaine ». Il s’en est aussi pris tout de même à l’arbitrage : « La promotrice doit aussi faire des efforts pour trouver des arbitres. Il ne faut amener des gens qui sifflent dans les quartiers ».

Bien que le tournoi soit allé à son terme, la promotrice déplore le manque d’engagement de certaines équipes. « A Bobo, lors du lancement, on a empêché les joueuses de terminer le match. On a empêché certaines de participer au tournoi ». Une situation qu’elle déplore et qui pourrait la décourager. Toutefois, Habibou Sana prévoit une super-finale entre les Lionnes et Athlanta FC du Togo victorieuse d’une compétition similaire dans ce pays.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *