Général Diendéré sur France24 : « Nous ne sommes pas là pour nous éterniser au pouvoir »

813 110

Le général Diendéré a accordé une interview à France24 à 14h temps universel ce jour 17 septembre 2015 à la suite de la prise du pouvoir par le RSP. Il a nié avoir eu tout contact avec l’ancien président Blaise Compaoré. Il a surtout affirmé avoir le soutien des forces de défense. Nous vous proposons ici l’intégralité de l’interview qu’il a accordée à France24.

Diendéré sur France 24

Burkina24

France24: Pourquoi ce coup d’état?

Général Diendéré : L’acharnement contre le RSP, l’instrumentalisation de la question pour créer une crise permanente au sein des forces de défense et de sécurité. Il y avait également le mépris de la hiérarchie militaire, il y a aussi les questions politiques notamment l’adoption de la  loi électorale qui est une loi d’exclusion.

France24: On sait que vous êtes un proche de Blaise Compaoré. A-t-il joué un rôle dans ce coup d’Etat ?

Général Diendéré: Non pas du tout. Je n’ai pas eu de contact avec lui ni avant ni même après. Jusqu’à ce temps, je n’ai pas eu de contact avec lui. Il ne m’a pas appelé. Je ne l’ai pas appelé non plus.

France24: Les nouvelles élections, elles pourraient avoir lieu dans combien de temps ?

Général Diendéré: Je ne peux pas donner une date. Ce sera au cours des discussions que nous allons envisager cela.

France24: Que va-t-il arriver au président Kafando et au Premier ministre Zida ?

Général Diendéré: Nous allons les libérer. Nous n’allons pas les garder indéfiniment. Nous allons les libérer.

France24:Est-ce que vous avez le soutien de l’armée ?

Général Diendéré: Oui, nous avons le soutien de l’armée. Nous avons le soutien des forces de défense.

France24: Les procédures judiciaires contre Blaise Compaoré et ses proches. Est-ce qu’elles vont être arrêtées ?

Général Diendéré: Non, nous n’allons pas nous intéresser aux procédures judiciaires. Nous ne pensons pas nous ingérer dans ces procédures judiciaires qui sont engagées.

France24: Est-ce que vous êtes prêts très  rapidement à remettre le pouvoir aux civils ?

Général Diendéré: Oui. Puisque les conditions sont réunies. Nous sommes prêts à le remettre. Nous ne sommes pas là pour nous éterniser au pouvoir.

France24: Vous n’avez pas l’impression de décevoir beaucoup de monde non seulement au Burkina mais à travers l’Afrique puisque le soulèvement au Burkina l’an dernier avait été vécu comme un espoir pour beaucoup d’Africains ?

Général Diendéré: C’est à eux de juger. Peut-être je déçois certaines personnes, mais peut-être aussi que l’action que nous avons plaît à d’autres. C’est à eux de juger.

Burkina24

Source: France24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 110 commentaires

  1. comme ton nom est cit? dans le dossier SANKARA, ne pense pas que c’est par ce coup d’?tat que tu va t’en sortir. Tu as vu ton chef BLAISE non, il va courir de pays en pays, d’?tat en ?tat, il va chercher la mort en vain et apr?s avoir fini de payer il pourra mourir

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *