Le parti AJIR « exige la libération immédiate » des institutions

Ceci est une déclaration du parti politique l’Alliance des jeunes pour indépendance et la république (AJIR) sur la situation nationale.

Chers compatriotes, Vaillant peuple du Burkina Faso,

Alors que nous amorçons le dernier virage de la transition devant nous conduire vers un ordre constitutionnel normal, le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) fait une énième immixtion malencontreuse dans la vie politique nationale.

Cette fois, cette frange indélicate de notre armée a poussé l’outrecuidance jusqu’à la prise en otage du Président du Faso, Président de la Transition, du Premier Ministre ainsi que de membres du gouvernement de transition.

Face à cette situation d’une extrême gravité, l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) condamne avec la plus grande fermeté ces agissements hautement répréhensibles qui mettent à mal le fonctionnement régulier des institutions.

L’AJIR exige la libération immédiate et sans condition des autorités retenues en otage; – appelle tous les patriotes, le vaillant peuple du Burkina Faso à se mobiliser autour des mots d’ordre des forces du changement afin de faire barrage à ce nouvel assaut des forces du mal contre notre démocratie; – appelle les militaires patriotes du RSP à se désolidariser de ce coup de force voué à l’échec, ourdi par des forces obscures dont les motivations sont très loin de simples revendications corporatistes.

Tout en réaffirmant sans attachement sans failles au dialogue, l’AJIR lance un appel pressant à la CEDEAO, à l’Union Africaine ainsi qu’à toute la communauté internationale afin qu’elles prennent des dispositions urgentes pour sauver la démocratie et l’Etat de droit dans notre pays. Dieu bénisse le Burkina Faso !

DÉMOCRATIE-TRAVAIL-DÉVELOPPEMENT



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page