Le Syndicat des avocats du Burkina attire l’attention de la Cour pénale internationale

129 14

Le Syndicat des avocats du Burkina Faso (SYNAF), dans une déclaration signée du Secrétaire général Me Batibié Benao dont Burkina24 a obtenu une copie, a condamné le “putsch” perpétré ce 17 septembre 2015 au Burkina. Il invite ses militants à se joindre “aux actions en cours en vue de restaurer sans condition l’ordre constitutionnel et l’Etat de droit”.

Le SYNAFI s’intéresse par ailleurs aux morts et aux blessés enregistrés ce jeudi. Il appelle par conséquent “l’ensemble des bonnes volontés à réunir et conserver toutes preuves de toutes infractions contre les biens et les personnes” et “exhorte les avocats à conseiller, en tant que de besoin, toutes mesures ou diligences pertinentes propres à faciliter la bonne administration de la justice”.

Le syndicat envisage enfin de possibles poursuites. Il invite en effet “les autorités de poursuite des juridictions nationales et internationales, en particulier Madame le Procureur de la Cour pénale internationale, à s’intéresser au cas burkinabè, théâtre de crimes-types contre l’humanité”.

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre