Le Président du CNT appelle le RSP à déposer les armes

Ceci est un communiqué du Président du Conseil national de la transition (CNT), Cheriff Sy, qui assure assumer les fonctions de Chef d’Etat par intérim.

En ma qualité de Président du Faso, Président de la Transition par intérim, je demande solennellement aux éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), qui agissent pour le compte du Conseil national pour la démocratie mis en place par le général Gilbert Diendéré, de déposer immédiatement les armes et de se mettre à la disposition de l’état-major général des armées pour redéploiement.

Ceux qui ne se soumettront pas à cet appel seront considérés comme déserteurs et rebelles et seront traités comme tels. 
Le chef d’état-major des armées est chargé de la mise en œuvre de cet appel au nom de la paix, de l’unité de notre armée nationale et de la stabilité de notre cher Burkina Faso. 


Fait à Ougadougou le 18 septembre 2015
Moumina Cheriff SY
Président de la Transition par intérim
Président du Conseil National de la Transition (CNT)



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

53 commentaires

  1. Merci pour cette d?cision que vous venez de prendre. Vous avez le soutien du peuple burkinab? et de la communaut? internationale. Comme le dirait l’autre, allons seulement! Cherrif SY,tout le peuple vous est solidaire pour definitivement avec cette milice de compaor?. il seront vraiment trait?s comme des rebelles

  2. merci Pr?sident.
    vive la R?publique
    le RPC de Bobo traversera le pays sans difficult? pour venir ? Ouaga et aider ? lib?rer Kossyam comme les FRCI l’ont fait depuis Bouak? jusqu’? Abidjan
    je demande auparavant aux USA de maintenir les forces fran?aises en respect

  3. qu,il se met devans!le 30 et 31 seul les civils sont mort pour que les politiciens en profiten alors tout bonne volont? doit refus? de repondr ? leurs appel ? la resistance.ma vie ou ma mort me vaincra!je ne meurt pas pour quelqu,un.

  4. Bien dit son excellence vous avez le soutien des millions des dignes fils du pays. On ne tolerat pas des rebelle fabrique par des diendere

  5. Esp?rons que vous soyez entendu, un sursaut de notre arm?e loyaliste pour d?fendre son honneur et d?fendre les acquis de la transition

  6. que les meres et les soeurs nous rejoignent car ces RSP ont aussi des meres parmis la population donc ils ne tirerons pas

  7. Je me demand un truc a ces individus de RSP,apres ce trouble qu’ils aurront’il se que l’on appelle droit DROITS HUMAIN???je ne serai pour !!!!

  8. A tous les fr?res, sachez qu’aucune m?diations de fera entendre raison ? quelqu’un qui n’en a pas. Ils nous faces face avec des armes, nous sommes mains nues, mais nous ne sommes pas b?tes:
    1. Ils sont fort sur leur motos et dans leur pickup, il faut faut les obliger ? descendre. Nos quartier nous appartiennent, nous avons des lances pierre, nous savons comment faire tomber quelqu’un de sa moto. Au sol on verra qui est le plus fort.
    2. Il ne peuvent pas prot?ger toutes stations d’essence : un peu d’essence dans une bouteille de verre, un morceau de tissu suffisent pour br?ler un membre de la RSP.
    A BAS DIENDERE, A BAS LE RSP
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.
    A partager massivement

  9. voila ki est bien dit.que le chef d’etat major de l’armee assume ses responsabilite.que notre armee rpublicaine se fasse entendre.kon arete ce desorde.seule la lutte libere.

  10. Courage. Vive le faso libre debarasse des rebelles du rsp.

  11. Le pr?sident du CND demande au RSP d’arr?ter imm?diatement Mr Moumina Cheriff SY
    Pr?sident du (CNT), pour trouble ? l’ordre public, appel ? la violence et incitations tribales….

  12. J’esp?re qu’ils ne vont rien faire ? Zida et Kafando… Car je ne suis pas s?re que la prochaine g?n?ration pardonnera notre passivit? comme ?a ?t? le cas pour la g?n?ration post – Sankara

  13. J’aime ce peuple. Extraordinaire. C’vraiment le pays de thomas sankara!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page