Le Syndicat des médecins demande “la cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP”

559 0

Le Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB)  donne de la voix sur la situation qui règne actuellement au Burkina, notamment en ce qui concerne les blessés.

Chers camarades,
Chers confrères,

Notre chère patrie est en danger.  Le SYMEB est choqué et indigné par la barbarie et l’animosité des miliciens, des traîtres de la République.  Nous condamnons avec la dernière énergie l’imposture. Et par conséquent, nous lançons à nos militants et sympathisants un appel vibrant et sans détour à respecter avec fermeté le mot d’ordre de grève illimitée lancé par les Centrales. Ainsi qu’au mot d’ordre de désobéissance civile.
Mobilisons-nous au côté de notre vaillant peuple pour que le pays ne soit pas la propriété privée d’aucun.  Nous demandons aux confrères dans les provinces, surtout les MCD à fermer les districts ; les médecins dans les CHR à fermer les unités de soins. Cependant, nous demandons aux camarades de s’organiser dans les urgences des différentes structures de santé et surtout dans les CHU pour prendre en charge nos frères et sœurs blessés.
Le SYMEB exige:
– La cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP
– La libération immédiate du Président Michel  Kafando, du Premier ministre Isaac Zida, des Ministres et camarades de lutte Augustin Loada et René Bagoro.
– Le retour à l’ordre constitutionnelle.
– La SG du Ministère de la Santé à éviter la compromission en restant loyale au peuple.
– Que les directeurs des régions sanitaires et les médecins chefs de districts(MCD) restent loyalistes et dignes vis-à-vis du peuple
– Que personne n’accepte aucun poste de responsabilité.
– Que chacun s’engage dans la résistance en restant solidaire du peuple.
Soyons des médecins dignes et intègres !
La patrie ou la mort, nous vaincrons !

Pour le Secrétariat Exécutif National du SYMEB

Dr DORO Harouna


B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *