L’association des familles des martyrs donnent de la voix

409 0

Ceci est un message de l’association des parents des martyrs de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014.

Bonsoir chers compatriotes. Bonsoir Présidents Bony Yayi et Macky Sall. Il semble qu’en contrepartie dans les négociations, une amnistie est demandée par le CND.

Nous parents des familles des martyrs, des morts qui viennent d’être enregistrés n’avons été nullement contactés pour quoi que soit et personne ne peut décider d’accorder une quelconque amnistie à notre place. Nous nous sommes prêts à pardonner mais d’abord la vérité et la justice condition non négociables.

Celui ou celle qui va prendre la responsabilité historique d’accorder une amnistie n’a qu’à savoir que c’est lui que nous allons convoquer en justice. Nous ne saurons tolérer une telle insulte à la mémoire de nos proches disparus et à nous leurs familles.

Nous avons demandé aux personnes concernées via des messages médiatiques de tout faire pour éviter d’ajouter des morts à des morts, de la souffrance à la souffrance à travers un message que nous avons diffusé par voie de presse. On va se pardonner, on est entre nous frères et sœurs burkinabè mais pas dans le mensonge.

Union des Familles des Martyrs et des nouveaux morts de l’insurrection populaire au Burkina Faso

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Chers parents, tenez vous tranquille! Le peuple insurg? n’acceptera jamais que les mediateurs et autres n?gociateurs passent la m?moire de nos martyrs en perte et profit… Amnistie ou pas, justice sera rendue t?t ou tard!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *