Le Collectif Natama déclare n’être pas mêlé au Coup d’Etat

555 4

Ceci est une déclaration du Collectif Natama sur la crise que vit actuellement le Burkina Faso.

Camarades militants, militantes et sympathisants engagés dans la lutte pour un Faso libre et digne,

Peuple combattant et victorieux du Faso,

Depuis l’après-midi du Mercredi 16 septembre 2015, notre peuple souverain a été agressé par le coup d’arrêt militaire brutal porté à notre processus de transition courant à sa fin avec les élections prévues pour le 11 octobre 2015 et auxquelles nous sommes candidats.

En tant que force engagée pour l’avènement d’un Faso débarrassé de tout ce qui compromet sa marche victorieuse vers les plus hautes espérances, nous, organisations et citoyens membres du Collectif NATAMA 2015 :

–         Réaffirmons notre condamnation sans ambiguïté aucune de la prise du pouvoir par les armes et demeurons engagés et déterminés dans la lutte jusqu’à la restauration des institutions civiles ;

–         Dénonçons et nous insurgeons contre les exactions perpétrées contre nos populations et dont le bilan humain et matériel est, sur la base de ce que nous vivons et voyons, déjà affreux. Elles doivent immédiatement cesser.

–         Appelons l’ensemble de nos militants et sympathisants à demeurer résolument engagés et déterminés dans cette lutte du peuple que nul ne pourra ni arrêter ni empêcher.

Ces événements ignobles et malheureux sont malheureusement l’occasion pour certains concitoyens, adeptes de la violence et de la haine gratuite de tenter de dresser les fils et filles de la Nation les uns contre les autres alors même que plus que jamais, nous devons restés mobilisés, solidaires et unis dans la lutte. Ces individus, mus par des desseins obscures et aux antipodes de la lutte de notre peuple, ont ainsi mis en danger la vie et la sécurité d’honnêtes citoyens, par leurs mensonges propagés par divers canaux dont les réseaux sociaux comme facebook.

Ces mensonges haineux et ravageurs, propagés à dessein dans la matinée d’hier 17 septembre ont nourri la désinformation et l’intoxication couronnés par la très grave accusation portée contre l’Ambassadeur Jean-Baptiste NATAMA, présenté comme étant un complice du coup d’Etat.

C’est ainsi que, sur la base de tels mensonges, son domicile a fait l’objet d’attaque de la part de manifestants qui l’ont pillé, incendié et saccagé, sa vie étant heureusement hors de danger. Et lorsque le mal fut consommé, les auteurs de ces mensonges se sont empressés d’en faire disparaître les traces en les effaçant de leurs pages et portails respectifs. Dès lors, il n’est point de doute : il y a intention et volonté caractérisées de nuire avec préméditation ! Ces agissements sont contraires à notre lutte qu’ils contribuent à souiller.

Pourtant, le Président Jean-Baptiste NATAMA, est l’une des premières personnalités à avoir condamné sans ambiguïté le coup d’Etat survenu aussi bien sur ses pages facebook et twitter mais aussi sur les ondes de la télévision Africa24. Dès l’annonce de la prise d’otage du Gouvernement, le Président Jean-Baptiste NATAMA avait immédiatement affirmé sa désapprobation de tout acte de nature à remettre en cause le processus électoral devant mettre fin à la transition. Il invitait tous les acteurs de la vie nationale « à placer leurs intérêts au second plan face à ceux du pays et de la nation ». Regrettant que les autorités de la transition n’aient pas respecté les principes de justice et de neutralité, il a précisé que les fraudes électorales en préparation doivent être « démantelées pour la démocratie » avant de conclure : Nous réaffirmons notre condamnation de la prise du pouvoir par les armes et en appelons à la restauration des institutions civiles »

Saisissant cette occasion, nous tenons à réaffirmer aux yeux de toute l’opinion, que notre Collectif ainsi que notre, candidat Jean-Baptiste NATAMA, ne sommes impliqués, liés ou mêlés à ce coup d’Etat, ni de près ni de loin. Et nous maintiendrons notre position ainsi. Aussi, nous n’avons aucunement été approchés par quelque acteur que ce soit en vue d’une quelconque collaboration avec ces militaires au pouvoir à plus forte raison en vue d’un supposé poste de Premier Ministre dont on nous accuse. Du reste, nous serons toujours de toutes les luttes justes de notre peuple.

En conséquence de ce qui précède, nous condamnons ces actes tout aussi barbares et indignes de notre lutte et de notre peuple, en appelant les fils et filles de la Patrie à faire barrage et échec à tout propos, tout acte de nature à dresser les enfants d’une même patrie les uns contre les autres.

Nous prenons  également l’opinion à témoin des graves menaces qui pèsent sur certains de nos camarades et sur leurs familles, réduits quasiment à la clandestinité, du fait de ces accusations mensongères, lâches et méchantes.

Nous en tenons leurs auteurs pour responsables tout en invitant nos militants à garder le calme et à pardonner à nos agresseurs au nom des valeurs de pardon et de tolérance qui nous ont toujours guidés.

Nous invitons l’ensemble de nos compatriotes à la résistance, une résistance dans la vigilance et la clairvoyance en évitant de diffuser des propos sans fondements ou mensongers ou même en déformant les informations. Car cela dessert profondément la lutte avec le danger de conduire des citoyens dans des désagréments.

La lutte continue et le peuple souverain du Faso vaincra.

La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Ouagadougou, le 18 septembre 2015

 

La Coordination Nationale



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. qui s’excuse s’accuse. Ta d?claration sur Facebook ?tait claire. Tu as dit qu’il ne fallait pas le nouveau code ?lectoral. ?a veut dire que tu implicites, que c’est bien ce qui se passe en ce moment. Tu soutiens bel et bien le coup. Faut pas te moquer des gens, esp?ce de cam?l?on.

  2. Mouvement Citoyen pour le Changement MCB/MCC |

    L’union Africaine est plus large que la CEDEAO, alors que l’Union l’Africaine a tranch? ! Que puisse faire le pr?sident Malick et yahi encore ? Ils devraient s?aligner sur la solution de l’UA, au lieu de donner du temps ? ces preneurs d’otages de continuer ? massacrer la jeunesse !

    Une vingtaine de morts au dernier recensement !

    Nous avions depuis rejett? la venue de Malick au Burkina !

  3. SOS CEDEAO !!SOS UA!!! SOS TCHAD!!! SOS US !! SOS NIGERIA!!! SOS ONU!!!

    Ils faut bombarder ces putschistes par un drone!
    Il faut que l’ambassadeur des USA et la pr?sidente de l’UA aillent vite dans le sens de la lutte mondiale contre le terrorisme qu’on ne peut pas vaincre avec de bonnes paroles.
    Nous les invitons ? agir vite et proprement pendant qu’il est temps.
    Bombardez tout le camp du RSP par des dr?nes!
    Minable Djend?r? sache que ce qui se dit ici sera fait, car tu es un terroriste.
    Actuellement, il y’a une conjonction de faits dans le monde qui fait que tu seras ?limin? par un dr?ne.
    A cela ni les Russes, qui plaident pour qu’il ait un accord sur le plan international pour une tol?rance z?ro en vers les putschistes dans le monde saisiront l’occasion de coordonner avec les US, ni les am?ricains , ni les camelions fran?ais ne t’aideront.
    Le ton est donn? par le conseil de s?curit? de l’UA, qui cette fois -ci ira au bout de sa lutte contre le terrorisme.
    Notre pr?sident int?rimaire, Ch?rif Sy doit rentrer en contact avec nos amis am?ricains, russes, et africains pour qu’on bombarde le pion des djadistes ? savoir Djiender? avant qu’il ne soit trop tard pour toute la zone CEDEAO et l’Afrique.
    Chers Macky et Yayi voulez vous que vos g?n?raux vous kidnapent et transforment vos pays en centre afrique? Chers pr?sidents de la CEDEAO tous vos services secrets savent que ce kon de g?n?ral Djender? est en contact avec AQMI, notamment Ig Da aLi du Mali, avec tous les escros narcotrafiquants du Sahara, de la Lybie. Donc, agissez vite car son objectif est de les invit?s massivement au Burkina d’o? ils p?n?treront facilement dans les pays voisins : C?te d?Ivoire, Benin, Togo, Ghana, Niger, le Sud du MALI.
    Il sait que malgr? la supr?matie en mat?riel de guerre sur le reste de l?arm?e Burkinab? il ne peut pas gouverner ces derniers qui cherchent l?occasion pour l?abattre. Le seul objectif de se monsieur sanguinaire est de r?aliser sa mission en tant pion d?AQMI au sahel.
    Je puis vous assurer qu?il ne reculera pas. Ainsi, il pourra ?tre tranquille pour un bout de temps une fois la pagaille r?gne dans le pays.
    Cette analyse ne soufre d’aucune faiblesse.
    D?j? on sait qu’ici les ?l?ments du RSP avec leurs aides de Boko Haram ou AQMI ont des projets de gouvernance sur les sites aurif?res du pays!
    Le monde entier est averti! I A bon entendeur salut!
    Ex ?l?ment du RSP !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *