[VIDEO] – Ce que le Président Yayi Boni a réellement voulu dire ce 19 septembre

1012 76

Le président béninois Yayi Boni a semble-t-il mal compris certaines questions posées par les journalistes ce 19 septembre, à la fin des pourparlers sur la sortie de crise, notamment si Michel Kafando allait revenir à la tête du pays. Disant “je ne crois pas” une fois, il est revenu une deuxième fois demander à la journaliste reprendre la question,  pour ajouter que la transition sera remise sur les pieds, “avec Michel Kafando (…) parce que c’est un grand homme”. La scène avec cette vidéo. 

Yayi Boni

Burkina24

Le président béninois Yayi Boni, médiateur de la CEDEAO dans la crise au Burkina, a déclaré devant la presse, au rez-de chaussée de l’Hôtel où  se tiennent les pourparlers, qu’une “bonne nouvelle” allait être annoncée ce 20 septembre 2015 sur la sortie de crise.

Interrogé plus tard devant la porte de l’hôtel, il a indiqué que cette bonne nouvelle sera “un retour du processus de la transition”. Avec Michel Kafando ? a relancé une consœur. “Je ne crois pas, je ne crois pas”, a alors répondu Yayi Boni. Avait-il mal compris la question ?

Quoi qu’il en soit, alors que les journalistes finissaient d’interviewer le Général Gilbert Diendéré, le président Yayi Boni (comme vous le verrez dans cette vidéo) est revenu, demandant à la consœur de reprendre sa question. “Attendez, est-ce qu’on peut reprendre ?” dit-il.

“Vous voulez qu’on reprenne ?“, dit la journaliste. “Oui, oui, absolument !”, insiste le président. La question est donc reprise.  Est-ce qu’il y aura un retour de la transition ? “Oui, je dis oui”, dit Yayi Boni. Avec tous les civils, continue la journaliste. “Oui, avec tous les civils. Parce que c’est un grand homme. Avec Michel Kafando”, répond Yayi Boni.  En d’autres termes, il annonce le retour de la transition, avec Michel Kafando à la tête.

Dans tous les cas, la précision sera confirmée ou non ce 20 septembre 2015.

Abdou ZOURE

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 76 commentaires

  1. Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, n?a jamais abandonn? le peuple Burkinab? qui pardonne mais n?oublie jamais. Mon c?ur commence a ne plus saigner. Si parmi les responsables de l?ancienne majorit?, s?il y a un digne fils du Burkina parmi eux, et candidat rejeter par notre honorable conseil constitutionnel avec la loi dit, cette personne doit accepter notre loi du code ?lectorale qui lui donnera une chance honorable en 2020 d??tre un candidat fier de respecter nos lois et un bon candidat fiable pour un Burkina nouveaux. Tous les candidats de l?ex- majorit? aveugl? par Dend?r? et sa bande, qui accepteront les accords bidons de force, et revenir comme candidats apr?s leur in?ligibilit?, seront des l?ches et des manges mil pour le peuple Burkinab?. Vive l?alternance politique et ?conomique du Burkina avec sa jeunesse et le CNT. Dehors les tra?tres du peuple, a la MACO ceux qui tuent leur peuple pour prot?ger leurs fesses. Ka farouche partisan de l?alternance politique et ?conomique du Burkina avec sa jeunesse.

  2. Et en plus il a trop chang? d?s! Il a grandi wooo! d’habitude il pleure m?me pour un rien. Voyez vous m?me. A cot? de lui ?a tire y a des bless?s par ci, des morts par l? et il reste sto?c. Hum ?a maman et sa femme et ses enfants doivent ?tre contentes car il est devenu gar?on.

  3. comprenez le apr?s quelques rasades il ?tait d?j? au zion. Putain! Qu’on arr?te de nous so?ler avec de tels so?lards. On n’avait pas besoin de ces guignoles ici, nous allons r?gler le probl?me nous m?mes.

  4. Un peu de respect kan m?me.c’est mon pr?sident et il aurait pu rester chez lui que de vous aider a r?gler vos blem.nous on conna?t la d?mocratie sans transition ni aide de personne.l’histoire retiendra son nom dans la r?solution de cette crise.

  5. RESPECT AUX PR?SIDENTS BONI YAHI ET MAKY SALL QUE NOTRE PAYS RETROUVE UNE STABILIT? LE PLUS T?T POSSIBLE .ET QUE JUSTICE SOIT FAITE AFIN LES FILLES ET FILS DE CE PAYS PUISSENT SE DONNER LES MAINS POUR UNE VRAIS D?MOCRATIE ET UNE PAIX DURABLE.

  6. J’ai deux mots sur la situation
    1-je trouve que le Putchiste ne repr?sente aucune institutions et ne m?rite pas de discuter sur la m?me table que des repr?sentants d’institutions et organisations l?galement reconnu. Il n’est m?me pas membre du RSP. Alors si quelqu’un engage des mercenaires et fais un coup on va discuter avec lui ?
    Nos institutions on une l’?galit? et on ne vas pas les remettre en cause! Foutaise ? notre pays

  7. C’est vraiment triste…. mais c’est aussi bon. Car on a besoin d’un peu de tout pour faire le monde. Votre maison a pris feu et le) voisin vient l’?teindre pour vous. Ce qui est paradoxal, vous commencez par l’attaquer tout en pleurnichant. Qu’il soit lucide ou non, le peuple burkinab? doit avoir le sens de gratitude envers cet homme qui incarne toute une r?publique. Jusqu’? la date d’aujourd’hui, ce que le B?nin a de plus cher ? vendre au monde, c’est sa stabilit? et la vitalit? de sa d?mocratie… Quel que soit votre ?tat, reconnaissons que Boni Yayi et son homologue s?n?galais vient de sauver aussi bien le Burkina- Faso que l’Afrique tout enti?re. Je salue cette d?marche et que le peuple burkinab? aille calmement aux ?lections… Vive l’Afrique qui gagne…

  8. Le probl?me de l’Afrique c’est bien ?a. On refuse de voir les choses en face. Le Burkina vit des moments difficiles mais il se trouve des burkinab?s pour insulter un fr?re venu ? leur secours. Avant m?me de venir sur le fait qu’il s’agit d’un Pr?sident de la R?publique qu’il faut respecter il faille d?j? s’attarder sur la b?tise qui caract?rise ces commentaires. C’est l’histoire du mec au fond du puits qui se plaint de l’haleine de celui qui lui tend l’?chelle. Qu’il r?ussisse ou non sa m?diation il a d?j? beaucoup de m?rite en s’int?ressant ? cette situation. Pour rappel le Burkina Faso n’est pas un partenaire priviligi? du Benin. Il s’agit juste de fraternit?. Donc un peu de respect. Bonsoir.

  9. Quand allons-nous cesser d’injurier l’autre tout en mettant de c?t?, ce qu’on est sois-m?me ? Le respect aux choses sacr?es de nos r?publiques est pass? o? ? Debout, Boni Yayi repr?sente l’institution d’une grande nation en mati?re du processus de la d?mocratie, le B?nin. Il m?rite alors respect quel que soit l’?tat de quiconque… Peu important ce que vous ressentez. Le B?nin m?rite le respect. Et vous le savez bien…

  10. mon cher #Ipala c’est une fa?on de dire que je suis solidaire et compatissant de toutes les victimes de l’intol?rance politique,religieuse ou raciste.pour ce qui est d’appr?cier le pr?sident Yayi Bony,je laisse ce soin au peuple b?ninois qui je crois, ? prouver assez sur notre continent sa clairvoyance politique et qui l’a vot? ? 2 reprises comme pr?sident.?a se sont des faits ind?niables.maintenant si ce sont vos frustrations politiques que vous exprimez,d?sol? je ne suis pas votre homme.ton propre pays est un cas d’?cole qui devrait plus t’interesser.

  11. Non et non ? ce marchandage de dupes.La lutte se poursuivra tant que:
    -Nos institutions ne sont pas restaur?es avec Kafando,Zida et tous les ministres
    -L’arrestation pure et simple du terroriste diend?r? et son tranf?rement ? la Haye afin qu’il puisse r?pondre de ses nombreux crimes depuis Thomas Sankara ? ce jour,
    -La dissolution sur le champ de ce r?giment de voyous,
    -Le respect des d?cisions du Conseil Constitutionnel ? savoir que les exclus des ?lections pr?sidentielle et l?gislative demeurent exclus car le Burkina Faso ne saurait ?tre la Cote d’Ivoire avec des Yao N’dr?
    Donc si sur ces 4 points,si un seul est ?corch?,la lutte doit se poursuivre jusqu’? la victoire finale
    La patrie ou la mort,nous vaincrons!

  12. Nos valeurs nous interdisent ce genre de propos. Le Dr Yayi Boni est un digne fils de l’Afrique qui a donn? ? la BOAD son envergure actuelle et qui s’investit dans la construction ? de son pays. Respectons le!