Le Tchad, le Niger et la France appellent le RSP à déposer les armes

986 26

Intervenant sur RFI, les présidents tchadien et nigérien ont appelé les militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) à déposer les armes. Le président Idriss Déby a souhaité que le RSP ne soit pas “à contre-courant” de l’histoire.

Le président nigérien a abondé dans le même sens, souhaitant éviter l’ouverture d’un autre front du terrorisme avec une déstabilisation du pays.  Il a donc invité les militaires putschistes à déposer les armes. « Nous souhaitons que le peuple burkinabè soit entendu », a indiqué Mahamoudou Issoufou, qui a ajouté que cet intérêt «qui servira de fil conducteur à la CEDEAO » lors du sommet extraordinaire à Abuja ce 22 septembre 2015.

La France a également appelé les putschistes “a appelé l’ensemble des forces impliquées dans le putsch à déposer immédiatement les armes et à rendre le pouvoir aux autorités légitimes, faute de quoi elles devraient en assumer toutes les conséquences”.  Il indique que l’aide militaire et financière est suspendue jusqu’au rétablissement de la transition.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 26 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *