Présidentielle 2015 en Guinée : Les observateurs du « Regard Citoyen » font le point

Dans ce deuxième communiqué le  »Regard Citoyen » qui a déployé 6000 Observatrices et Observateurs nationaux sur l’ensemble du territoire national guinéen fait le point global sur le déroulement du vote dans ce pays.

Les opérations de vote se sont bien déroulées dans l’ensemble.  Le secret de vote était respecté dans la majorité des bureaux de vote observés. Aussi,  les  personnes qui ont besoin d’assistance ont-elles bénéficié des facilités nécessaires pour voter. Les opérations de vote se sont déroulées sans interruption dans la plupart des bureaux de vote.

Cependant, des dysfonctionnements ont été constatés par les observateurs par endroit.  Il s’agit entre autres de l’insuffisance de bulletins de vote, la difficulté de retrouver le nom des électeurs sur la liste de bureaux de vote, le retard persistant dans le démarrage des opérations de vote etc.

Ces dysfonctionnements, en plus de ceux consignés dans le communiqué n° 1, ont été transmis à la CENI pour action.

Les décisions correctives prises par la CENI et communiquées officiellement à travers différents canaux portent notamment sur:

  • l’autorisation des électeurs n’ayant pas leurs noms sur la liste d’émargement de voter lorsqu’ils disposent de leur carte d’électeur valide ;
  • le vote sans enveloppe;
  • l’identification des électeurs sur la liste électorale de bureau de vote en utilisant les deux premiers et les deux derniers numéros de la carte d’électeur;
  • la prorogation exceptionnelle du déroulement des opérations de vote jusqu’à 20 heures dans les bureaux de vote où le retard a été constaté au démarrage;
  • l’absence de scellés à bulles argentées à coller sur les procès verbaux, les mesures de sécurité étant déjà incorporées;
  • le prélèvement par les membres des CECI, CEPI et CESPI du surplus des bulletins de vote pour compléter le manque observé dans d’autres bureaux.

Ces décisions de la CENI, si elles permettent de corriger certains dysfonctionnements, contredisent certaines dispositions du code électoral notamment l’exigence de l’enveloppe comme condition de validité du vote, l’heure de fermeture qui n’accorde pas la durée de 11 heures de déroulement de l’opération  dans tous les bureaux.

Le Regard Citoyen félicite la population guinéenne  pour le calme qui prévaut.

Il appelle la CENI à tout mettre en œuvre pour que le processus de dépouillement et de centralisation se déroule dans des conditions de transparence et de crédibilité conformément au code électoral.

L’heure de fermeture des bureaux de vote ayant été prorogée dans les bureaux de vote ouverts avec retard, le Regard Citoyen encourage les populations à poursuivre la mobilisation dans le calme et les autorités électorales à faire preuve de diligence.

Le Regard Citoyen continue sa veille et son observation citoyennes et rendra public son troisième communiqué sur la fermeture et le dépouillement le lundi 12 octobre à 12 heures. La déclaration préliminaire est maintenue au mardi 13 octobre à 15 heures et portera sur l’observation de l’ensemble du processus électoral.

Conakry  le 11 octobre  2015

 

Le porte parole du RÉGARD CITOYEN

 

 

Dansa KOUROUMA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page