Fausses cartes d’électeurs saisies : le Collectif pour un Peuple Uni livre ses résultats d’enquête

215 23

Le Collectif Pour un Peuple Uni (CPPU) a mené des investigations sur les récentes informations portant sur les fausses cartes d’électeurs depuis le 10 septembre 2015. Aux termes de ses enquêtes, il veut rassurer le peuple burkinabè et la communauté internationale que ces informations ne sont pas fondées.

Afin de préserver la paix, la stabilité, la crédibilité, la transparence et l’équité des élections à venir, le collectif Pour un Peuple Uni a mené des investigations sur les 5000 cartes d’électeurs qui seraient saisies dans un cyber café à Ouaga 2000 et d’autres dans les bureaux de la gare OTRAF.

C’est dans l’objectif de lever ce doute que cette enquête a été menée. A en croire le sieur Abdallah Bafa Ben Azise Ouattara, Coordonnateur Général du collectif, toutes les parties prenantes ont été touchées pour tirer au clair ces questions. « Pour le processus électoral et l’inviolabilité du fichier nous avons rencontré les experts qui ont été commis à cette tâche. Il en ressort de leurs explications et démonstrations que le fichier est sûr et inviolable ».

Pour ce qui concerne les fausses cartes d’électeurs saisies dans un cyber café à Ouaga 2000 poursuit-il, «  nous avons rencontré les structures chargées de mener les enquêtes à savoir le commissariat de police de Ouaga 2000, la Direction Générale de la Police Nationale et des personnes ressources et nous tenons à rassurer le peuple que ces allégations sont non fondées ».

Au sujet du carton saisi à la gare de OTRAF, monsieur Ouattara rassure « qu’il s’agit d’un petit carton ne contenant que 150 cartes vierges appartenant à la CENI, mais qui a été oublié par les opérateurs d’enrôlement car les locaux ont servi à ce travail ».

Au vu de cela, le collectif pour un peuple uni tient à dire au peuple burkinabè et à la communauté internationale que ces allégations sont les manigances de certains partis politiques pour discréditer les institutions, et salir l’image d’autres partis politiques.

Par ailleurs, le collectif indique que l’enquête entamée par la justice poursuit son cours et que l’opinion sera informée par les autorités compétentes au moment venu. Pour finir, il rappelle aux partis politiques et leurs militants, que la conquête du pouvoir réside dans les programmes de société qu’offre chaque candidat pour séduire son électorat.

Sâahar-Iyaon SOME BEKUONE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre