Mariam Sankara aux Burkinabè : « Nous devons porter assistance aux victimes et à leurs familles »

167 0

Ceci est une déclaration de Mariam Sankara, veuve du Président Thomas Sankara, sur les évènements du coup d’Etat de septembre 2015.

Mes chers compatriotes,

Avec le coup d’Etat de Diendéré soutenu par les forces rétrogrades et antidémocratiques, notre pays vient de connaitre, encore une fois, un des moments les plus sombres de son histoire.

Grâce à la mobilisation de tous, leur plan de retour à la dictature a été contrecarré par le vaillant peuple du Burkina et son armée républicaine.

Malheureusement, la résistance a, encore une fois, enregistré des morts et des blessés.

A toutes les familles éplorées, j’adresse mes condoléances les plus attristées. Je souhaite également un prompt rétablissement à tous les blessés. Nous devons rester unis et solidaires au moment où la nation entière se recueille pour nos enfants et nos compatriotes morts, mais également porter assistance aux victimes et à leurs familles.

Nos martyrs sont tombés les mains nues parce qu’ils ont réaffirmé haut et fort ce qu’ils ont dit lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Plus jamais ça !

Plus jamais de privatisation de la constitution au service d’un individu ou d’un groupe d’individus !

Non à une armée au service des crimes politiques et économiques !

Ils ont dit oui à la démocratie vraie.

Pour que plus rien ne soit comme avant, nous devons rester vigilants, veiller à ce que l’impunité ne protège plus ceux qui commettent les crimes contre nos populations. En tant que citoyenne, j’exhorte nos institutions de la transition à poursuivre la création d’un environnement politique, social et économique sécurisé avec les forces de défense et de sécurité acquises à la cause du peuple.

Après cette dernière forfaiture des forces fidèles à Compaoré, il faut que nous soyons capables de dire que rien ne va arrêter la marche victorieuse du peuple du Burkina Faso vers la liberté et la démocratie.

Dieu protège le Burkina Faso

Montpellier, le 11 octobre 2015

Mariam Sankara

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre