Pour la démission du DG du CENOU, les étudiants marchent à Kossodo

269 0

Après avoir déclaré être ouverts au dialogue, les étudiants de la cité universitaire de Kossodo reviennent à la charge avec l’organisation d’une marche de protestation dans la matinée du jeudi 15 octobre 2015, pour exiger une fois de plus des autorités universitaires la satisfaction des points inscrits dans leur plate-forme revendicative.

De la cité de Kossodo au rond-point de l’Union Africaine, les étudiants ont mené une marche pacifique pour décrier la position des autorités universitaires par rapport à leur plate-forme revendicative.

Pour Arsène Konditamdé, Délégué général de la cité de Kossodo, « nous sommes sortis aujourd’hui au regard des derniers évènements qui se sont développés, notamment les déclarations du Directeur Général du Centre National des Œuvres Universitaires (Cenou) monsieur Serges Bayala qui nous taxe de groupuscule qui menace de bruler ».

Il poursuit en ces termes :« le Ministre Filiga Sawadogo a dit que la plainte sera maintenue et que nous n’avons pas nommé le Directeur Général pour demander sa démission ».

Pour ce qui est des portes que les étudiants auraient défoncées, le Délégué général affirme qu’il n’en est rien. Ils reconnaissent seulement avoir sauté les verrous des bâtiments, et chaque étudiant a utilisé sa clé pour accéder à sa chambre.

«Selon la déclaration du DG, on aurait défoncé 274 portes. On s’inscrit en faux par rapport à cette déclaration. On tient à dire que ce sont les cadenas seulement qui ont été sautés. Nous sommes sortis pour démentir ces propos et soigner cette mauvaise image qu’il veut nous coller parce que nous sommes assez responsables», affirme toujours le délégué général.

Les étudiants indiquent que tous les autres points de leur plate-forme revendicative sont maintenus, à l’exception du point sur le retrait de la plainte formulée par le DG du Cenou à leur encontre. Car pour ce point, ils disent ne rient se reprocher et souhaitent que la plainte suive son cours normal.

En rappel, les étudiants réclament, entre autres, la démission du directeur général CENOU sans condition et sans négociation, la révision des conditions du payement de 10 mois de loyer, l’éclairage de la voie qui mène à la cité de Kossodo, le renforcement des agents de sécurité, l’activation du Wifi, la réfection de toutes les cités et la mise à disposition de bus spéciaux pour les étudiants.

Saâhar -Iyaon SOME BEKUONE (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre