Bousculade de Mina : Les condoléances de la FAIB

633 0

Ceci est un message de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sur la bousculade de Mina et des victimes burkinabè.

Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux

Chers frères et sœurs en islam, peuple du Burkina Faso, le 24 septembre 2015 à la Jamarat près de Mina, est survenue une bousculade ayant entrainé plus de 700 morts et de plusieurs centaines de blessés. A ce jour le bilan de cette bousculade se chiffre comme suit : 22 pèlerins burkinabé décédés, 7 pèlerins portés disparus et des cas de blessés. Aussi, 15 personnes ont trouvé la mort par suite de maladie.

En cette circonstance douloureuse et dramatique, la FAIB, au nom de l’ensemble des musulmans du Burkina Faso, exprime ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et à l’ensemble du peuple burkinabé. Elle réaffirme sa solidarité et sa fraternité dans la plus grande compassion à tous ceux qui ont été touchés directement ou indirectement par ce drame.

La Fédération implore le Tout-Puissant d’accueillir les pèlerins décédés dans sa Sainte miséricorde et dans son vaste paradis et d’accorder réconfort et patience à leurs familles et prompt rétablissement aux blessés. “Certes nous sommes à Dieu et c’est à Lui que nous retournerons” Sourate 2 – Verset 156.

En hommage à nos frères et sœurs décédés, la FAIB a pris une série de mesures :

  • Des prières mortuaires dans toutes les mosquées le vendredi 16 octobre 2015 sur toute l’étendue du territoire ;
  • Des prêches dans toutes les mosquées de vendredi sur le thème du statut du pèlerin mort en terre sainte de l’Islam pendant le pèlerinage, le 16 octobre 2015 ;
  • La mise en place d’une cellule de crise en collaboration avec les autorités nationales ;
  • L’ouverture d’un numéro vert pour faciliter la communication avec les familles ;
  • Une mission de haut niveau avec le gouvernement en terre sainte de l’Islam ;
  • L’accompagnement spirituel et psychologique des blessés et des familles des victimes ;
  • Des missions de soutien et de compassion aux victimes et à leur famille dans les localités durement touchées par le drame ;
  • L’Organisation d’une journée spirituelle le 25 octobre 2015.

La Fédération salue les efforts du gouvernement au plus haut niveau et le Président de la transition, dans la prise en charge des victimes de cette tragédie dans un contexte national qui était très difficile. Elle traduit sa reconnaissance à tout le peuple burkinabé pour la solidarité et la fraternité manifestées immédiatement à l’endroit des victimes et leurs familles.

El hadj Adama NIKIEMA

Chevalier de l’Ordre National



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *