Younga Nènè Djamila à la tête de la marque NJCréation

186 0

Le Burkina Faso regorge de jeunes de plus en plus ambitieux et entrepreneurs. Dans le secteur de la mode, les jeunes stylistes mettent en avant leur imagination, pour nous faire voyager dans un monde qu’ils nomment souvent: l’univers du pagne. En effet, le pagne ne représente pas seulement un tissu, mais une tendance, et surtout un espoir pour la culture africaine.  Nous avons interrogé YOUNGA Nènè Djamila, fondatrice de la marque NJ Création pour voir les choses à travers son œil de styliste. 

NJ CRÉATION
YOUNGA Nènè Djamila

B 24: Présentez-nous NJ créa, ainsi que de la personne qui se cache derrière la marqu. 

YOUNGA Nènè Djamila (Y.N.D): NJcrea est une marque de vêtements, d’accessoires et de décoration d’intérieur, confectionnés en pagne. Derrière NJcrea, il y a juste un petit groupe de personnes avec à sa tête moi-même YOUNGA Nènè Djamila. Je suis Burkinabè et étudiante en  marketing et relation publique.

B 24: Pourquoi le nom “NJ créa”? 

Y.N.D: Le Nom NJcrea vient de l’initiale de mes prénoms à savoir : N pour Nènè, J pour Djamila et le Crea pour Création.

B 24: Parlez-nous de vos débuts.

Y.N.D: Le début d’aventure avec NJcrea n’a pas été facile. L’une des difficultés majeures était tout simplement de trouver le financement nécessaire pour se lancer. Ensuite, quand la famille pense que tu priorises ta passion par rapport à tes études, trouver du soutien pour une telle initiative n’est pas évident. Il faut démontrer qu’on s’en sort en jonglant avec les deux.

12168650_1661834800758079_1212388767_oB 24: La confection d’accessoires en pagne, un métier, un passe-temps ou une véritable passion ?

Y.N.D: La confection d’accessoires en pagne, je dirai que c’est plus qu’un passe-temps pour moi, c’est ma passion. J’aime travailler le pagne et surtout imaginer tout ce que je peux faire avec.

B 24: Quel type d’article offrez vous?

Y.N.D: Chez NJcrea, nous avons tout un lot d’accessoires (boucles, bracelets, colliers, accessoires pour cheveux, sacs à main, chaussures, ceintures etc.). Nous offrons aussi des vêtements, et aussi des accessoires pour la décoration intérieure (housses, nappes et chemins de table, pouffes, des draps etc.).

B 24: Où se situe votre clientèle?

Y.N.D: La clientèle de NJcrea était essentiellement composée de jeunes. Mais, avec l’évolution de la marque, NJcrea offre ses produits et services à toutes les tranches d’âge d’un peu partout, allant du Burkina  à l’extérieur.

B 24: Le pagne est devenu un indispensable dans le domaine de la mode. Chaque styliste l’utilise à sa manière. Et vous?

Y.N.D: Je porte le pagne africain sur toutes ses coutures sans exception. Le pagne est un textile qui a bercé toute mon enfance jusqu’à ce jour. Quand je le porte au quotidien, je me sens à l’aise, sure de moi et mise en valeur.

12167322_1661834790758080_2080085568_nB 24: Vous offrez des accessoires pour la décoration de maison! Partagez vos idées de décoration avec nous!

Y.N.D: Oui comme je l’ai dit plus haut, nous faisons de la décoration d’intérieur. Il s’agit de notre dernier projet en cours.

Nous essayons d’apporter aux intérieurs, une touche de couleurs et plus de fantaisie. Nous voulons créer un intérieur plus convivial. Notre ”chez nous” version NJcrea est vraiment chaleureux à l’image de l’Afrique.

B 24: Comment reliez-vous la mode et l’entrepreneuriat ?

Y.N.D: Pour moi, il peut y avoir une relation entre l’entrepreneuriat et la mode. La mode est un secteur qui nécessite avant tout des ressources humaines. Du simple artisan au styliste, jusqu’à la création, de nombreuses personnes interviennent.

En plus, la mode connaît un tel essor, que tout le monde veut être à la page et donc nous voilà dans une société de consommation. L’entrepreneuriat, étant l’action de créer de la richesse et/ou de l’emploi par la création ou la reprise d’une entreprise, je me dis que l’initiative des créateurs/artisans permet à la fois de vendre leur création, mais aussi de relever le niveau de l’économie (plus de main d’œuvres, d’emplois etc.).

B 24: Un dernier mot pour nos lecteurs?

Y.N.D: Pour terminer, je dirai qu’il est beau de vivre de sa passion. En toute chose, il faut aimer et être passionné par ce que l’on fait dans la vie. Et malgré les obstacles, il ne faut jamais baisser les bras, mais au contraire, redoubler d’efforts et se battre pour atteindre ses objectifs.

 

Par Dalila YARO, 

Chroniqueuse Mode pour Burkina 24 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre