Mouvement d’humeur au Village artisanal pour réclamer le dialogue avec l’administration

118 0

Les artisans du village artisanal de Ouagadougou ont manifesté ce mercredi 22 octobre 2015 pour désavouer leur administration. Ils lui reprochent  l’absence de dialogue, le détournement de commandes d’œuvres d’art et le manque d’appui  financier.

La mauvaise gestion serait la cause du sit- in ce matin au Village artisanal, entrainant de ce fait l’arrêt de travail des artisans et du personnel de l’administration interdit d’accès au local.

« Il n’y a pas de publicité ouverte pour le village, pas d’appui financier pour les artisans qui intègrent le village artisanal, le manque de dialogue et aucune décision prise par l’administration n’est  en la faveur des artisans, le manque de participations aux foires de la sous région …, les programmes d’activités non respectés», explique Inoussa Dao, délégué des chefs d’atelier au Village artisanal.

Il s’est ensuite étendu sur les détournements de commandes. «On a été interpellé à plusieurs reprises par des artisans qui ont vu leurs commandes passées dehors et effectuées par d’autres artisans, commence-t-il.

 Par exemple,  un client vient au village artisanal, il voit des pièces qui l’intéresse, il prend des photos et repart. Après,  il commande à l’administration en montrant les photos avec le nombre de pièces qu’il veut.

Mais l’administration, en voulant gagner plus, passe la commande avec d’autres artisans hors de la maison qui eux vont le faire à coût réduit. Elle oublie que dans ce milieu, on se connait tous. Quand tu vois ton modèle ailleurs, tu le reconnais ou l’un d’entre nous le reconnait».

Méda Sontié Sylvie, directrice générale de l’artisanat au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, alertée par la manifestation et venue s’enquérir des nouvelles, après concertation avec les deux parties, dit saluer leur disponibilité à dialoguer “puisqu’en fait c’est la communication qu’ils demandent“.

Quant à la gestion décriée par les artisans, elle reconnait qu’il y a des difficultés mais ne saurait infirmer ou affirmer la mauvaise gestion.

Les manifestants promettent reprendre le service dans l’après-midi et laissent les différents représentants entamer les discussions.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre