De jeunes militants démissionnent du CDP pour le RPR

709 5

Un groupe de jeunes militants de l’ex-parti majoritaire, le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) ont annoncé devant la presse, ce samedi 24 octobre 2015, à Ouagadougou, leur démission et leur adhésion au Rassemblement des patriotes pour le renouveau (RPR).

Dans leur déclaration liminaire, le porte-parole des démissionnaires du CDP, Abdoul Karim Lofo a fait savoir que le parti ne répondait plus à leurs attentes. « Nous étions dans un parti où les choses n’allaient pas comme on le souhaitait, un parti où il y’avait une division entre la base et les responsables, un parti où on ne pouvait pas dire ce qu’on voulait  », a-t-il indiqué.

Précédemment chargé de la communication au sein de la Coordination des élèves et étudiants du Kadiogo au CDP, Abdoul Karim Lofo a souligné qu’ils sont au nombre de 92 à avoir claqué officiellement la porte du parti.

Et s’ils ont décidé de déposer leurs bagages au RPR  de Ali Badra Ouédraogo, lui-même ex-membre du CDP, c’est parce que les responsables de ce parti sont jeunes et leur sont familiers. Aussi, ce parti est ouvert aux jeunes à qui, il offre la possibilité de s’exprimer et de donner leur opinion, a-t-il signifié.

D’ailleurs, en plus des 92 démissionnaires du CDP, a affirmé Abdoul Karim Lofo, six militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et deux autres de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont décidé de se démarquer de leur parti pour rejoindre aussi le RPR.

A la question de savoir pourquoi des militants démissionneraient du MPP pour le RPR alors que ce parti soutenait le candidat du MPP à l’élection présidentielle, Rock Marc Christian Kaboré, les conférenciers du jour ont déclaré qu’il s’agit d’un choix politique. « C’est parce qu’ils se sentent mieux au RPR qu’au MPP », a noté le porte-parole des démissionnaires.

Réagissant aussi à la question, le secrétaire national chargé à la jeunesse du RPR, Kassoum Sanfo a indiqué que « son parti soutenait le candidat Rock Marc Christian Kaboré et non le MPP ».

Qu’à cela ne tienne, Abdoul Karim Lofo et ses camarades ont souligné que les démissions ne s’arrêteront pas là et que d’autres vagues s’annonceront probablement dans les jours prochains.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. Quand ils adh?raient le CDP qui l?a su? maintenant que le CDP est devenu le parti ? abattre tous les Medias ecrivent leurs sorties. Ces jeunes aussi cherechent ? manger comme Badra. Pourvu qu?ils ne soient pas debarqu? au Boko Haram.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *