Autopsie du corps social au Théâtre de la Fraternité

705 0

« L’autopsie », présentée au Théâtre de la Fraternité de l’espace culturel Gambidi,  est une pièce écrite par Justin Stanislas Drabo avec une mise en scène par Hamadou Mandé.

Cette pièce de théâtre adopte le discours médical  pour faire une véritable autopsie de la société en évoquant les problèmes individuels et collectifs qui y sont vécus.

« C’est un cours pédagogique qui est donné pour amener les uns et les autres  à se regarder en face, à analyser les comportements pour en tirer des leçons pour faire en sorte que notre société aille davantage mieux que ce que nous connaissons aujourd’hui», explique Hamadou Mandé, metteur en scène.

Le spectacle montre d’une part le scientifique,  en la personne du docteur Emrick Bisoundou Boubié qui est très rigoureux et qui considère que le corps de son épouse sur lequel il veut mener ses expériences n’est qu’un macchabée,  et d’autre part, son assistant qui a des remords de voir  le corps  ainsi disséqué.

Une telle réaction, explique le metteur en scène, « vise à interpeller  les gens à se rendre compte que les maux qui minent la société sont aussi cruels que la vision que certains ont de la pratique de l’autopsie.

Mais elle se fait parce que des pratiques humaines ont conduit à la perte en vie humaine,  d’où l’autopsie pour situer les responsabilités. Cependant, nous voulons d’abord faire l’autopsie du corps social pour prévenir la désintégration de la société ».

Les maux dénoncés sont  l’hypocrisie, le viol, la xénophobie, le terrorisme « qui empêchent le bien vivre ensemble des populations de la communauté». La première a eu lieu le 22 octobre dernier.

Revelyn SOME

Burkina24.com

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *