AN 1 de l’insurrection : « L’Homme fort » a été ainsi chassé du pouvoir par des insurgés », se rappelle l’AJIR

L’Alliance des jeunes pour la république et l’indépendance (AJIR) s’incline sur la mémoire des martyrs de l’insurrection et du putsch.

En ce jour mémorable du vendredi 30 octobre 2015, marquant le premier anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, nos pensées vont premièrement aux martyrs tombés sur le champ d’honneur pour la défense de la mère patrie.

Si faisant référence au soulèvement populaire du 03 janvier 1966 qui a emporté le régime du Président Maurice Yaméogo, l’on peut dire que l’histoire s’est répétée le 31 octobre 2014, il faut cependant reconnaître le caractère inédit des événements des 30 et 31 octobre 2014, qui ont mis fin à 27 ans de règne du président Blaise Compaoré.

En effet, face aux velléités de patrimonialisation du pouvoir des dignitaires du CDP et affidés, le peuple burkinabè organisé et mobilisé autour de l’ex CFOP et de la société civile a opposé une résistance farouche à travers diverses manifestations qui ont abouti le 31 octobre 2014 au départ de Blaise COMPAORE.

L « Homme fort », a été ainsi chassé du pouvoir par des insurgés, jeunes dans leur grande majorité, qui exprimaient leur ras-le-bol d’un régime antidémocratique et avilissant, et leur soif de changement.

En ces moments inoubliables d’introspection et de recueillement, l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) voudrait renouveler sa gratitude à l’ensemble du peuple burkinabè et en particulier à sa frange jeune pour sa résistance héroïque face à la dictature et à la boulimie du pouvoir.

Elle s’incline encore et toujours devant la mémoire de ces héros de la résistance, morts pour que souffle davantage le vent de la liberté et de la démocratie dans notre pays. C’est aussi l’occasion de saluer une fois de plus le vaillant et merveilleux peuple du pays des hommes intègres qui vient de barrer la route aux forces du mal coalisées autour du Général Gilbert DIENDERE dans sa dernière tentative de coup d’Etat du 16 septembre 2015.

En tant que porte-flambeau des aspirations légitimes des jeunes à une gouvernance plus inclusive, plus juste qui prenne en compte leurs préoccupations profondes, l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) se réjouit de la maturité de la jeunesse burkinabè et se félicite des victoires remportées par notre peuple dans sa quête de justice et de mieux-être.

Maintenant que les vestiges du défunt régime sont plus ou moins anéantis et neutralisés, l’AJIR nourrit l’espoir que les burkinabè aillent paisiblement et consciencieusement à des élections véritablement libres et transparentes, afin de se choisir des dirigeants à la hauteur de leurs aspirations légitimes de justice, d’équité sociale, de développement et d’Etat de droit.

En outre, nous invitons l’ensemble des structures du parti, les militants et sympathisants de l’AJIR, ainsi que toutes les populations du Burkina Faso à rendre en ce jour mémorable un vibrant hommage à nos héros tombés pour la mère patrie.

Puisse leurs âmes reposer en paix.

Dieu bénisse le Burkina Faso!

Pour l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR)

Le Sécrétaire Général

Ablassé SEGDA

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page