AN I de l’insurrection : Le CDP “s’incline sur la mémoire” des martyrs

162 0

Ceci est une déclaration du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à l’occasion de l’AN 1 de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

En ces instants où l’ensemble du peuple burkinabè rend hommage aux martyrs des 30 et 31 octobre 2014 et des victimes du coup de force du 16 septembre 2015, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), s’incline en la mémoire de ses filles et fils tombés pour l’expression de leur volonté à plus de démocratie, de justice et de progrès.

Notre histoire commune a connu une accélération qui dépasse l’entendement humain et se fonde sur notre quête quotidienne pour un meilleur avenir de notre nation commune. Cette commémoration aux martyrs nous permet tous d’avoir pour notre peuple plus de compassion plus de solidarité, plus d’entraide pour un peuple qui doit plus que jamais œuvrer pour son unité, dans la paix et la justice. Ainsi, nous réitérons notre compassion profonde aux parents, amis et connaissances des familles endeuillées et nos vœux de prompte guérison aux blessés et aux personnes ayant subi un quelconque préjudice.

Notre conviction profonde demeure en notre idéal d’œuvrer à construire un Burkina de paix, où la justice est la chose la mieux partagée. Aussi, nous espérons fermement que ces évènements douloureux et mémorables ne soient pas vains et qu’ils inspirent le peuple burkinabè dans son ensemble à plus de tolérance, de pardon et à poursuivre la construction d’un Burkina de paix, de dialogue inclusif, de justice où la haine et la violence n’ont plus le droit d’être cité.

Le CDP, parti social-démocrate et républicain réitère toutes ses condoléances et sa compassion à la nation entière et s’engage fermement devant le peuple burkinabè à demeurer un parti qui cultive la fraternité, la solidarité, la cohésion et le progrès du peuple burkinabè.

A toute ces victimes, qu’elles reposent en paix dans la terre libre du Burkina et que la nation toute entière puisse se souvenir, afin que notre peuple ne puisse revivre de tels évènements.

Démocratie – Progrès – Justice

Fait à Ouagadougou, le 30 octobre 2015

Le 1er vice-président

Achille Marie Joseph TAPSOBA

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre