Election présidentielle 2015 : Des candidats courtisent l’ADF-RDA

454 0

Le Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) s’est réuni en sa séance ordinaire ce mercredi 4 novembre 2015 à Ouagadougou sous la présidence de Gilbert Noël Ouédraogo. C’est à l’issue de cette réunion qui a rassemblé tous les 45 secrétaires généraux des fédérations et candidats aux législatives du parti, que le SG de l’ADF-RDA, Bouba Yaguibou, a échangé avec la presse.

La réunion de ce 4 novembre a été l’occasion pour le « parti de l’éléphant » d’aborder les sujets relatifs à la situation nationale et aux élections du 29 novembre 2015.

Le SG du parti, Me Yaguibou, par ailleurs Directeur national de campagne, qualifie d’« évènement malheureux », le coup d’Etat du 16 septembre dernier.

Il faut noter que le premier responsable de l’ADF-RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo a été déclaré inéligible à l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel. Le parti a également des candidats qui ne peuvent prendre part aux législatives.

Le SEN du « plus vieux parti politique du Burkina » dit prendre acte des décisions du Conseil constitutionnel et que pour se conformer au délibéré dudit Conseil, les candidats concernés seront remplacés. A souligner également que le parti a choisi pour thème de campagne : « Construire ensemble le renouveau de nos espérances ».

Exclue de la présidentielle, l’ADF-RDA semble côtoyée par plusieurs candidats…

A propos de la décision de la Cour des comptes de priver le parti de Gilbert Noël Ouédraogo de financement pour la campagne aux législatives, l’ADF-RDA par la voix de Me Yaguibou dit en prendre acte. Mais ce dernier s’est dit « surpris quand même de cette décision ».

« Le parti a tenu à souhaiter bonne chance aux candidats en lice. En tout cas, pour le moment, peut-être que ça pourrait venir, nous ne cherchons pas à appeler nos militants à soutenir tel ou tel candidat », a indiqué le SG de l’ADF-RDA.

Toutefois, il a tenu à faire savoir qu’il y a un certain nombre de candidats et de formations politiques qui sont venus vers le parti pour demander son accompagnement, son soutien.

« Il s’agit notamment du candidat indépendant, Boukaré Ouédraogo, Tahirou Barry du PAREN, Zéphirin Diabré de l’UPC, Salvador Yaméogo du RDF et Ablassé Ouédraogo du parti Le Faso Autrement. Nous nous sommes sentis bien honorés qu’ils viennent vers nous pour demander à notre formation politique du soutien…

Du reste, s’il devrait avoir un accord, c’est par rapport à l’offre qui est faite à notre peuple qui nous intéresse plus. Si une formation politique veut notre soutien, il faudrait qu’il y ait une approche pour qu’on s’asseye ensemble pour voir quelle est leur offre comparativement à la nôtre… S’il y a second tour, dans ce cas, on avisera de ce qui pourra être discuté », a-t-il dit.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *