Kenya : Des responsables kényans accusés « d’achats étranges »

Des responsables kenyans sont accusés d’avoir notamment acheté un écran de télévision et des « sex toys » avec l’argent des contribuables. A cet effet, un ministre du gouvernement kenyan a été convoqué par les députés pour justifier des « achats étranges », y compris de « sex-toys » et d’un distributeur de préservatifs, par des employés de son ministère.

La ministre de la décentralisation et de la planification du Kénya, Anne Waiguru devrait comparaître devant un comité parlementaire ce mercredi 04 novembre 2015 pour expliquer ces achats présumés à des prix excessifs.

Les députés affirment que le distributeur de préservatifs aurait coûté 250 dollars (environ 150.000 fcfa), un écran de télévision de 19 000 dollars (environ 11.500.000 fcfa) et des stylos de près de 100 dollars (60.000 fcfa). Toutefois, l’on ignore encore combien a coûté les « sex-toys ».

« Autant devant la loi qu’en pratique, je ne m’en procure pas. Je n’achète rien pour le ministère. Je ne signe pas et ne négocie pas de contrats, » s’est défendue Mme Waiguru sur Twitter. « Comme de possibles malversations ont été portées à mon attention, j’ai appelé les autorités à enquêter. »

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: BBC



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page