Elections 2015 : « Le Balai Citoyen » appelle à voter et à rester dans les bureaux de vote

433 3

Le Balai citoyen a lancé ce jeudi 05 novembre 2015 sa campagne « je vote et je reste » à son siège à Ouagadougou. Prévue pour couvrir sept régions, la campagne débutera le samedi 07 novembre 2015 à Bobo-Dioulasso.

Pour qu’il y ait une élection crédible avec une participation massive de la population, le Balai citoyen a lancé une campagne de sensibilisation des populations, ce jeudi 05 novembre 2015 à Ouagadougou. Cette campagne dénommée «  je vote et je reste » va couvrir sept régions du Burkina Faso. Elle consistera non seulement à sensibiliser les populations à sortir massivement voter pour ces élections historiques mais aussi, à veiller pour qu’il n y ait pas de fraude car disent-ils, « après la clôture du scrutin, le dépouillement est public alors je vote et je reste ».

Le Premier ministre a été représenté au lancement par le ministre de l'habitat
Le Premier ministre a été représenté au lancement par le ministre de l’habitat

Sur le terrain, le Balai citoyen compte déployer 450 observateurs qui auront pour mission d’assister le déroulement du scrutin et de rendre compte de manière instantanée via des plateformes qui sont développées à cet effet. Les citoyens seront sensibilisés à dénoncer publiquement avec preuve à l’appui, tout candidat ou tout parti politique prônant la discrimination et la stigmatisation basée sur l’ethnie, le genre et la religion.

Le secrétaire général de la CENI, Diarra Dramane Ernest Diarra, représentant son président a salué l’initiative et a indiqué que la campagne vient à point nommé. Il a invité les « Cibals » à veiller à ce que «  cette campagne se passe dans l’ordre, la discipline et la paix ». Pour Diarra, aussi belle que soit l’idée, le Balai citoyen devra être vigilant pour qu’il n’y ait pas d’infiltrés en son sein pour perturber le bon déroulement du scrutin.

Me Guy Hervé Kam, porte-parole du Balai Citoyen
Me Guy Hervé Kam, porte-parole du Balai Citoyen

Le porte-parole du Balai citoyen, Me Guy Hervé Kam dans son allocution n’a pas manqué de préciser que ces élections présentent pour le Burkina Faso un enjeu majeur car il s’agit de doter ce pays de dirigeants légitimes démocratiquement élus, en vue de restaurer la confiance des gouvernés en la démocratie et en l’Etat de droit.

Pour Me Kam,  «  cette (stratégie) novatrice de suivi du scrutin vise à améliorer la participation au scrutin du 29 novembre 2015 par la mobilisation citoyen.

Elle devra contribuer à une campagne électorale apaisée et surtout contribuer à l’observation citoyenne des élections dans le cadre des lois et règlements en vigueur ».

Cette campagne financée par Diakonia et la Coopération Suisse a été officiellement ouverte par le Ministre de l’habitat et de l’urbanisme René Bagoro représentant le Premier ministre.

René Bagoro a tenu à traduire le remerciement du gouvernement au Balai citoyen et à toutes les autres OSC pour leur travail qui a permis de faire échec au putsch du 16 septembre dernier.

Tout en saluant la mise en œuvre de ce projet, il a embouché la même trompette que ses prédécesseurs en exhortant les « Cibals » à se méfier des « ennemis de la démocratie au Faso ».

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE SOME ( stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *