Sécurisation de la présidentielle : Chaque candidat aura sa garde rapprochée

164 0

Le ministre délégué en charge de la sécurité, Alain Jean-Claude Zagré a rencontré ce jeudi 5 novembre 2015, les membres de la Commission de sécurisation des élections présidée par le Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly, par ailleurs Chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale.

Il s’est agi pour le ministre délégué en charge de la sécurité, Alain Jean-Claude Zagré de rencontrer la Commission en charge de la sécurisation du processus électoral pour faire le point des travaux.

Après plus d’une heure de séance de travail avec les membres de la commission, le ministre en charge de la sécurité à sa sortie rassure : « au soir du 29 novembre, chacun de nous pourra aller voter même torse nu ».

Sans rentrer dans les détails, le ministre délégué en charge de la sécurité a informé que pour ces élections, « il y aura au moins 25 000 personnes engagées dans la sécurité ». Dans la stratégie sécuritaire, les bureaux de vote ont également été intégrés.

Pour les candidats à la présidentielle, leur protection sera assurée par l’Etat. « Ce sera la première fois au Burkina que l’Etat va prendre en charge, la sécurité de tous les candidats à la présidentielle. Ils sont a priori 14, et chacun d’eux aura une garde rapprochée et une garde à son domicile (…) c’est du jamais vu », a ajouté Alain Jean-Claude Zagré.

Quant au couvre-feu, le ministre rassure que la question est à l’étude. « Au temps opportun, on avisera », affirme-t-il. Il promet de reposer le problème au Premier ministre, Isaac Zida et au président de la Transition, Michel Kafando. Pour l’heure, il reste en vigueur.

Outre la sécurisation des élections, le Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly a annoncé le renforcement du dispositif de surveillance et de protection des frontières. De ce qui est du matériel pour la sécurisation du processus électoral, le chef d’Etat-major de la gendarmerie et président de la commission de sécurisation des élections informe que son équipe a « le minimum nécessaire pour le travail ».

Yannick SAWADOGO

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre