ADO a présidé le premier Conseil National de Sécurité de son nouveau mandat

629 0

Alassane OUATTARA, a présidé le jeudi 05 Novembre 2015 dernier au Palais de la Présidence ivoirienne le premier Conseil National de Sécurité de son second mandat. Ce fut l’occasion pour le Chef de l’Etat ivoiren de saluer ”l’excellent travail effectué par le Conseil National de Sécurité (CNS) depuis sa mise en place il y a 3 ans”.  Il s’agit notamment, selon lui, de la baisse de l’indice de sécurité, de la bonne tenue des élections et du renforcement de la coopération militaire avec certains pays voisins. Il s’est également réjoui de la lutte efficace menée par le CNS aux côtés de l’Administration pour empêcher la survenue de la maladie à virus Ebola en Côte d’Ivoire de l’atteinte des objectifs de la Réforme de la Sécurité nationale dans le domaine du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion avec plus de 90% des ex-combattants démobilisés.

Saluant, en outre, la levée partielle de l’embargo sur les armes grâce au travail du CNS, Alassane Ouattara a évoqué les réformes urgentes pour l’amélioration du niveau des capacités opérationnelles et en ressources humaines des Forces de Défense et de Sécurité, sans oublier la promotion de la politique du genre dans l’Armée, notamment au niveau de la Gendarmerie nationale.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a souligné la réorganisation des Services de renseignement, la création de nouvelles Unités pour assurer la protection des populations, l’adoption par l’Assemblée Nationale de la loi sur la répression du terrorisme et l’élaboration des projets de loi de programmation militaire et de sécurité intérieure pour la période 2016 – 2020.

Le Président ivoirien a également évoqué la création de deux Préfectures maritimes, l’ouverture de l’Institut Inter-régional de Sécurité maritime et l’attribution à la Côte d’Ivoire du Centre Régional de Sécurité Maritime de l’Afrique de l’Ouest.

En termes de perspectives, le Chef de l’Etat a fait part de son ambition de renforcer et de consolider les acquis de la Réforme, de poursuivre les efforts pour une levée totale de l’embargo sur les armes et un retrait des troupes de l’ Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, ONUCI, dans les deux ou trois années à venir.

Pour terminer, le Chef de l’Etat a indiqué que le Conseil National de Sécurité veille à la Sécurité nationale, à la sécurité de chaque Ivoirien et de toute personne vivant sur le territoire national. La Côte d’Ivoire, selon lui, est ‘’en sécurité, en paix et en de bonnes mains.’’

Notons que le Conseil National de Sécurité ivoirien comprend le Premier Ministre, les Ministres d’Etat chargés du dialogue politique, du Secrétariat Général de la Présidence, de l’Intérieur et de la Sécurité, les Ministères de souveraineté, en l’occurrence, le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de l’Economie et des finances, le Ministre du Budget, le Ministre-Directeur de Cabinet, le Ministre des Affaires présidentielles, le Ministre chargé de la Défense.

Il comprend également le Secrétaire Général du Gouvernement ivoirien, les Conseillers Spéciaux chargés d’assister le Président de la République en matière de renseignements, un Secrétariat, le Chef d’Etat-major des FRCI, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale, le Directeur Général de la Police nationale et le Chef d’Etat-major particulier du Président de la République.
Il se réunit tous les deux mois sous la Présidence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Présidence CI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *