Lutte contre l’incivisme au Centre-Est : La DR Droits humains demande un coup de pouce des médias

707 0

La Direction régionale (DR) de la Justice, des Droits humains et de la promotion Civique du Centre-Est a initié, à l’intention des journalistes et animateurs de radios de la région, une formation autour du thème ‘’civisme et la citoyenneté’’.

Trois communications, abordant toutes les deux concepts, ont permis aux journalistes d’appréhender les différentes notions qui se cachent derrière ces termes. Cet atelier qui s’est déroulé  le 6 novembre 2015 à Tenkodogo vise à solliciter la contribution des hommes de médias dans la lutte contre le phénomène.

Près d’une trentaine de journalistes, tout organe confondu ont participé à cette formation. Ils sont venus des communes rurales et urbaines de la région du Centre-Est. L’objectif, rappelle le Directeur régional en charge de la promotion civique, Al Hassan Kaboré, est de « renforcer la capacité des journalistes par rapport à la promotion du civisme ».

Une photo de famille entre les formateurs, les autorités et les Hommes de médias
Une photo de famille entre les formateurs, les autorités et les Hommes de médias

Trois communications ont été présentées aux participants, avec pour thème central « place et rôle des médias locaux dans la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable ».

D’entrée de jeu, le premier communicateur, Metuor Somda, a expliqué ce que renferment les termes «civisme» et «citoyenneté». Pour lui, le citoyen se définit, de façon générale, comme «le ressortissant d’un pays en particulier d’un Etat républicain qui y jouit de droits civiques assortis de devoirs » alors que le civisme désigne «le respect, l’attachement et le dévouement du citoyen pour son pays ou pour la collectivité dans laquelle il vit».

Le second communicateur qui n’est tout autre que le Directeur régional, a fait le rappel des recommandations du forum national sur le civisme tenu en mai 2013. De ce forum, il ressort que la pratique du civisme et de la citoyenneté responsable en milieu politique et administratif découlera plusieurs éléments : la bonne gouvernance, la restauration de l’autorité de l’Etat, puis la garantie de la crédibilité des institutions publiques.

La culture du professionnalisme…

Quant à la troisième communication, elle a été assurée par le président de la Société des éditeurs de presse privée, Lookman Sawadogo. Ce dernier a campé son décor sur le paysage médiatique en évoquant les différents types de médias qui existent au Burkina.

Il a fait aux participants une piqure de rappel des règles éthiques et déontologiques sur le traitement de l’information. Selon les explications du Directeur de publication du quotidien Le Soir, les écarts dans le traitement de l’information peuvent porter préjudices à la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable.

A la suite de ces exposés, le Gouverneur de la région Ousmane Traoré, a aussi relevé, au cours des échanges, des cas de manquements notamment la diffusion des communiqués contradictoires sur une des radios de la région.

Tout s’est achevé dans l’espoir que cette formation aidera les journalistes à promouvoir le civisme et la citoyenneté pour la réussite des élections à venir.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant à Tenkodogo



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *