Burkina : Vers la création d’une autorité pour le renouveau de la justice

409 2

La quatrième session de l’année du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) du Burkina se tient actuellement au palais de Kossyam. Débutée ce lundi 9 novembre 2015, elle durera deux jours et sera l’occasion pour les magistrats d’examiner les avant-projets de lois relatifs aux Cours et juridictions administratives et d’un projet de loi relatif à la création de l’Autorité de mise en œuvre du pacte national pour le renouveau de la justice.

Le Président de la transition Michel Kafando a présidé la quatrième session qui a débuté ce matin dans la salle polyvalente sise à l’intérieur du palais de Kossyam.

Cette session a pour objectifs d’examiner des avant-projets de loi sur les hautes Cours et juridictions administratives ainsi que d’un projet de loi relatif à la création de l’Autorité de mise en œuvre du Pacte national pour le renouveau de la justice (AMP).

Selon Joséphine Ouédraogo, ministre de la justice, la tenue des états généraux et l’adoption du Pacte national pour le renouveau de la justice ont confirmé l’urgence de lever les obstacles majeurs liés au fonctionnement et à la mauvaise gestion des dossiers au sein des juridictions. La ministre de la justice a donc estimé qu’il fallait accélérer le processus de révision des textes organiques relatifs à la cour de cassation, à la cour des comptes et aux juridictions administratives.

« La création de l’AMP par une loi attribuera un caractère contraignant au pacte national pour le renouveau de la justice », a dit Joséphine Ouédraogo. C’est seulement alors que la veille et le suivi de la mise en œuvre des engagements contenus dans le pacte permettront d’interpeller tous ceux qui les enfreindront.

Reconnaissant qu’il y a certes des insuffisances, Joséphine Ouédraogo recommande aux participants aux travaux de se laisser conduire par la recherche de la pertinence et de l’efficacité sur tous les points qui seront soumis à leur attention.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *