Moi aussi je sais qui sera le futur Président du Faso

541 6

« Les sermons du vieux  Yelmigan » est une chronique satirique proposée par un « Observateur » avisé de la société burkinabè. Elle traite deux fois par mois (le 1er et le 15 du mois) sur Burkina 24 de sujets liés à la vie de la nation burkinabè. Véritable sermonneur, le Vieux Yelmigan ne prendra pas de gant pour parler à ses fils et ses filles de leurs comportements quotidiens dans la société.  Ame détestant les sermons, s’abstenir donc  de continuer la lecture !


C’est parti pour la chasse aux voix. Zéph craint qu’on lui vole sa victoire, Ablassé dit qu’il va gagner avec 52%, Salif annonce la victoire de Roch au 1/8 de tour, Ram croit au milieu d’une foule de trois personnes que ce sera lui ; « Tintin » dit entre deux bouchées de riz à son gala d’ouverture de la campagne, qu’il est le mieux placé. Mais à la fin c’est Tahirou Barry qui va être élu suivant Evangile selon saint Christian Boglo.

Christian Boglo, prophète ou opportuniste

Je ne sais pas si ce monsieur délire, s’il rêve debout ou si vraiment il a été visité par le saint esprit pendant son sommeil. Là où moi je donnerai 1.5% à Barry, lui, Dieu lui aurait dit de nous dire que c’est Barry qui sera élu.

Pour avoir prédit le départ de Blaise, la dissolution du RSP, il croit dur comme fer que ce qu’il raconte va se réaliser. Bon entre nous, même Jean Baptiste Ouédraogo et ses médiateurs auto-saisis avaient prévu le scénario du départ de Blaise. Pour la dissolution du RSP, tout le monde le prévoyait.

Attention hein mon frère Boglo, le procureur PODA te regarde, il est interdit d’annoncer les résultats des élections avant la CENI. C’est un délit électoral, même si Dieu t’a soufflé les résultats, garde-les pour toi et puis souviens toi d’un certain Mor Alim, lui aussi faisait des prophéties.

Bon laissons les rêves, revenons aux choses sérieuses

A travers les arguments utilisés par les différents candidats pour convaincre l’électorat, on peut mesurer le niveau d’intelligence ou de cynisme des uns et des autres.

Pendant que d’autres se mettent sur petit vélo dansant du Warba par moment, ou encore promettent d’être une fois élu un « esclave » qui travaillerait comme un âne pour le Burkina Faso, certains après avoir participé activement à la chute de Blaise, essaient de récupérer sa place dans le cœur des oubritengalais, allant jusqu’a vouloir faire croire « qu’on leur a retiré leur 11-Décembre ».

Il est vrai que le but c’est d’avoir des voix, mais entre nous, faisons attention aux aventuriers, opportunistes et à ceux qui veulent travailler comme un âne. Parce que si c’est pour travailler comme un âne et réfléchir aussi comme ça, moi je dis arrêtons ces âneries deh. Sauf si ce monsieur a le don de ceux qui ont dîné avec le diable et qui ont réussi l’exploit de ne pas être des diables, il pourra donc travailler comme un âne sans être un. Bon faut pas fâcher, moi s’amusé !

On avait demandé des programmes, eh bien on est servi

Cette fois-ci les différents candidats ont fait l’effort d’écrire un programme de société. Ha c’est beau ça ! Ça commence à changer au Faso. Il y a les candidats qui ont un programme « longueur », d’autre poétique et ceux qui n’ont rien écrit, mais qui jurent qu’une fois au pouvoir ils vont mettre fin d’un coup de baguette magique à la corruption, au chômage et à la souffrance du peuple.

350 millions pour un seul fauteuil

25 millions pour des candidats qui se disent passionnés de nous gouverner, moi je ne comprends pas pourquoi il faut financer les candidats à la présidentielle. Bon j’espère au moins que les chèques de caution envoyés au trésor ont une provision suffisante. Parce que dans ce pays là on voit du tout.

Avec 25 millions versés à chaque candidat et non au parti comme aiment le dire certains habitués à la présidentielle. La philosophie de certains est simple : prendre le financement, faire quelques tournées et empocher le reste. On voit déjà certains qui font leur meeting tout seul. Le procureur PODA vous guette au moment des comptes.

S’il y a deuxième tour c’est là qu’on va savoir pourquoi certaines personnes se sont portées candidates, il y en a qui vont même monnayer leur soutien contre le remboursement des 25 millions qu’ils ont empruntés pour la caution.

Une élection sous haute protection française

La France essaie-t-elle de reconquérir l’Afrique ou simplement de renforcer son dispositif militaire. Le chef d’Etat Major de l’armée française a fait une revue des troupes au Burkina, il a rassuré les Burkinabè qu’il est du devoir de la France d’être présente pour sécuriser les populations lors des élections.

Bon arrêtez de vous plaindre hein, si ces forces sont présentes c’est que vous êtes incapables d’assurer la sécurité des intérêts français. Et puis pendant le coup d’Etat de DIENDERE on a entendu des Burkinabè demander aux forces spéciales de nous aider. Et qui vous dit qu’ils ne nous ont pas aidé à dégommer DIENDERE, il n’y a qu’à voir la suffisance avec laquelle parlait l’ambassadeur français et la précision du tir de missile depuis le camp Lamizana.

Maintenant les élections c’est pour bientôt. Moi également je suis prophète et Dieu dans mon songe m’a dit de vous dire que ce qui est sûr, Kaf de transition ne sera plus président à l’issue des élections, Zida ne sera plus Premier ministre et moi je continuerai à vous sermonner chaque mois.

Allons seulement aux élections !

Yelmighan

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *