Présidentielle 2015 : « L’amazone du Sourou » parle « changement radical » à Bobo

571 0

Pour conquérir le fauteuil présidentiel au Burkina, la présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC), Saran Sérémé/Séré et sa délégation étaient dans le grand Ouest du pays, le samedi 14 novembre 2015. « L’amazone du Sourou » a affirmé son engagement total à la construction d’une nation de paix, d’unité et d’intégrité pour un Burkina Faso nouveau.

Avec son slogan, « la sérénité, … allons, allons allons seulement ! », la présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC), Saran Sérémé a sillonné le grand Ouest à la rencontre des populations pour partager ses idées afin de conquérir « Kossyam » au soir du 29 novembre 2015.

Cette tournée a eu lieu dans la journée du samedi 14 novembre 2015 à Orodara et à Bobo-Dioulasso.

Orodara. A Orodara, dans le Kénédougou, Saran Sérémé s’acquittait d’une promesse. «J’avais commencé une tournée au Kénédougou et le coup d’état du 16 septembre l’a interrompue, dit-elle. Je tenais à parachever cette promesse faite aux populations qui m’attendaient depuis lors ».

Elle a ensuite tenu un message de paix, d’espoir, de tolérance. « Je suis porteuse d’un message pour le bien être. Tant que nous sommes unis, tant que nous avons des visions certaines, pour compter sur nos forces et construire le Burkina Faso, nous pourrons engendrer le développement équitable, harmonieux et durable comme c’est le thème de notre vision », a-t-elle déclaré.

Les militants de "l'Amazone du Sourou" prêts à l'accompagner à Kossyam
Les militants de “l’Amazone du Sourou” prêts à l’accompagner à Kossyam

Même si la candidate du PDC a refusé de faire des promesses électorales, elle a annoncé qu’en ce qui concerne le Kénédougou, la société de Dafani sera mise en exergue pour apporter un plus à la région.

A Bobo-Dioulasso. La présidente a ensuite mis le cap sur Bobo-Dioulasso où elle affirmé être fière d’être femme, car les hommes et les femmes se complètent dans la société. Mais son objectif est de diriger avec un leadership féminin pour apporter un vrai changement. « Je ne viens pas pour dire le pouvoir aux femmes. Nous venons en tant qu’équipe faite d’hommes et de femmes pour apporter un changement radical».

Ainsi, elle est convaincue que le message est clair et que Bobo-Dioulasso fera sa victoire : « Face à Sara maya, face à Guimbi Ouattara, Bobo votera pour Saran Sérémé ».

Pour la directrice de campagne du parti, Alice Yaméogo, Saran Sérémé est la solution pour la paix, car elle a accepté son destin. Pour ce faire toutes les populations ont apporté leur bénédiction. Désormais, en plus de l’amazone du Sourou, elle est la « maman Saran, jolie den », la future présidente du Burkina Faso !

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *